24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Fermeture estivale
du 05/08 au 27/08
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Ici on accepte les deux roues

roue web cvv 2, Collectif Vélos en Ville, Marseille, la Roue, Monnaie locale, Monnaie complémentaire, Monnaie locale complémentaireCertains d'entre vous ont déjà pu apercevoir à l'accueil de l'atelier un petit panneau indiquant que nous acceptons désormais les roues au même titre que nous acceptons les euros. Entendons nous bien : nous ne troquons pas de roues de vélos contre quoi que ce soit, mais vous pouvez désormais régler vos achats, cotiser ou faire un don à l'aide d'une monnaie appelée la Roue. Il s'agit d'une monnaie locale complémentaire portée par l'association SEVE (Systèmes d'Échanges pour Vitaliser l'Économie).

Mais pourquoi le Collectif Vélos en Ville utilise-t-il une monnaie locale ? Deux intérêts principaux : favoriser l’économie locale et financer des projets éthiques. On vous explique comment.
 


Si vous n'êtes pas familier de la notion, voici comment se définit une monnaie locale ou monnaie complémentaire : « […] un instrument de paiement qui ne peut être utilisé que sur un territoire restreint, [...].
Elle est mise en place par une association qui en assure la gestion avec l’aide d’un établissement financier. L’association fait adhérer des entreprises et des commerçants qui peuvent rejoindre son système. Ces professionnels doivent alors souscrire à une charte éthique qui intègre des notions de respect de l’environnement, des conditions de travail et plus généralement de respect de l’être humain.
[…] Le rendu de monnaie s’effectue avec des pièces en euros.
Toutes les monnaies locales sont adossées à la monnaie nationale. Une unité de monnaie locale vaut un euro. »¹
En ce qui concerne la Roue, celle-ci peut être utilisée dans les Bouches-du-Rhône mais aussi dans le  Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, la Drôme et le Gard. À Marseille, les particuliers peuvent s'en procurer à l'Équitable Café et en dépenser dans pas moins de 32 établissements, tous adhérents à une charte éthique consultable en ligne ici.
Le taux en vigueur est bien de 1 euro pour 1 roue. Il faut également noter que pour éviter la thésaurisation (l'épargne, en français dans le texte) et assurer le bon fonctionnement du système, la Roue est une monnaie fondante, c'est à dire qu'elle perd de la valeur avec le temps. En effet, tous les 6 mois les roues perdent leur validité et ne la récupère que si vous faites apposer un nouveau tampon (daté) sur celles-ci.
Comme mentionné plus haut, la Roue est portée par l'association SEVE mais aussi par la Nef, une banque éthique française, qui garantit cette monnaie et finance des projets locaux respectant l'humain et la nature grâce aux euros récoltés en échange de roues. Une banque éthique, vous en doutez ? Depuis 1988, la Nef publie l'intégralité des projets financés par eux, vous pouvez les consulter sur cette carte.

Des monnaies locales complémentaires, il en existe plus de 4 000 dans le monde² et plus d'une trentaine en France³. Si celles-ci sont si nombreuses, c'est qu'elles se mettent au service d'objectifs louables et utiles. Aussi sur le site de l'association SEVE, on peut lire qu'elles permettent de :
  • Disposer d'un outil qui favorise l'avènement d'une économie plus respectueuse de l'être humain et de son environnement naturel ;
  • Mettre l'économie au service de l'homme et de la planète ;
  • Développer et favoriser la solidarité ;
  • Favoriser les échanges locaux ;
  • Soutenir des projets locaux d'intérêt commun ;
  • Réduire l'impact écologique ;
  • Réduire les déplacements inutiles (circuits courts) ;
  • Vitaliser et relocaliser l'économie locale ;
  • Consommer autrement.
Tous ces objectifs et toutes ces valeurs correspondent à l'identité du Collectif Vélos en Ville et nous sommes donc très heureux d'adhérer à cette démarche et impatient de vous voir utiliser la Roue à l'atelier.

Vous avez un doute ? Voici une petite illustration de ce qui pourrait se passer. Vous vous rendez à l’Équitable Café et échangez des roues contre des euros, et vous savez que la NEF va utiliser vos euros échangés pour financer par exemple un projet de construction de centrales solaires photovoltaïques à Aubagne. Quelques roues en poche, vous en profitez, vu que vous n’êtes pas loin, pour aller acheter quelques légumes à Ma Terre, ou votre pain au Bar à Pain. Si vous avez un problème de vélo, besoin d’une chambre à air, n’hésitez pas à appeler Allo Mécano Vélo ou à passer au Collectif Vélos en Ville juste en bas. Vous avez l’embarras du choix si vous avez un petit creux. Chez Georges, la Casa Consolat, Court Circuit, le Fantastique, et plein d’autres restaurants accepteront vos roues. Besoin d’objets ? Vous pouvez passer à la recyclerie Trilogik, à Potentielles ou à Tani Mena. Mal quelque part ?  Vous pouvez utiliser vos roues chez Manon Reynaud, osthéopathe, ou Margot Leplay, naturopathe, et d’autres. Une question juridique ? Il y a même un avocat qui accepte les roues. Et vous pourrez conclure cette journée bien chargée par un spectacle au Théâtre la Ferronnerie.

datagueule web cvvEt pour aller plus loin, nous vous recommandons cette excellente vidéo de l'émission DATA GUEULE pour s'initier à quelques enjeux liés à la monnaie et aux monnaies locales complémentaires :





Sources :
¹ http://www.lafinancepourtous.com/Decryptages/Dossiers/Les-monnaies-locales-et-complementaires/Qu-est-ce-qu-une-monnaie-locale
² https://www.youtube.com/watch?v=dSdtuW5ko2I
³ https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_monnaies_locales_compl%C3%A9mentaires_en_France


Présentation du Collectif Vélos en Ville

Les News du vélo

Où sommes-nous?

24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77