24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi  : 17h30 - 20h30
Jeudi : 18h00 - 20h30
vendredi : 18h00 - 20h00
Samedi : 11h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Que faut-il penser de l'aménagement du Vieux-Port phase 2 ?

Vieux-port phase 2Ou devrait-on dire : "que fallait-il penser de cet aménagement ?", tant tout était déjà écrit avant même les travaux (notamment l'avis de votre association). Retour historique sur l’élaboration de ce projet et de ses conséquences.

On ne parlera pas ici de l'aménagement du vieux port phase 1 où le collectif avait du batailler durant des années pour obtenir des voies de bus partagées avec les vélos. On ne parlera pas non plus des nombreux efforts déployés par la suite pour qu'une signalisation verticale et horizontale le signale…

Il s'agit ici de parler de la phase 2 du vieux port, une phase qui consiste ou plutôt consistait à aménager « le reste » du vieux port, c'est à dire entre la rue du chantier et le bassin de carénage sur le quai de rive neuve et à partir de l’Hôtel de ville sur le quai du port. Évidemment, les travaux n'ont finalement concernés (il faut espérer pour le moment) que le quai de rive neuve.

Et que s'est-il donc passé sur le quai de Rive-Neuve ?

Quasiment rien, comme nous le signalions le 30 avril 2015 à 14h00 lors de l'enquête publique concernant ces travaux et pour  laquelle nous vous avions invité à participer. Sur le registre de l'enquête, à la page 2 de notre contribution manuscrite, il était pourtant indiqué : « cette absence de changement est particulièrement frappante lorsque l'on regarde les illustrations ». Nous y dénoncions également la place du vélo dans les stationnements prévus : « stationnement quai de Rive-Neuve : 20 places réservées aux deux roues (les fameux deux roues), 8 aux vélos en libre-service et 0 pour les vélos privés c'est à dire le nôtre, le vôtre…
Et enfin, pour finir nous dénoncions la qualité des documents mis à disposition dans lesquels il était totalement impossible de savoir ce qu'il serait effectivement réalisé tant la résolution des images étaient pitoyables…

Et que peut-on lire sur le rapport de l’enquête publique rendu par le commissaire enquêteur au sujet de notre contribution qui pourtant était sans doute la plus grosse contribution à l’enquête ?

Rien, encore une fois ! Et ce n'est pas très étonnant finalement, vu le comportement du commissaire enquêteur le 30 avril 2015. Aucune réponse à nos questions, aucune volonté de nous montrer les documents. Il a même fallu que l'on sorte de la salle à chaque fois que quelqu'un venait consulter le dossier que nous étions pourtant en train de consulter… pas moins de cinq interruptions pour une durée inconnue. Même la contribution écrite au registre a du être plusieurs fois interrompue. Cela en dit long sur la qualité de l'enquête. Heureusement que le commissaire enquêteur adjoint était lui,  plus collaboratif…

Et, quel est donc le résultat final ? Quelle a donc été la réponse de la communauté urbaine de Marseille Provence Métropole devenue métropole d'Aix-Marseille-Provence à notre courrier relatif à l'aménagement du quai de Rive-Neuve ?

Les vélos circuleront sur la voie de bus qui sera aménagée

Sauf que, comme on le disait dans l'enquête publique, il n'y a pas eu de changement, puisque la voie de bus n'a pas été rallongée : elle débutait et débute toujours après la rue du Chantier. On notera d’ailleurs la taille microscopique du panneau qui l'indique.

Et donc à la question que nous pose les journalistes de La Provence :
Fallait-il une piste cyclable sur le quai de rive neuve ?

Nous répondons :
La question est plutôt fallait-il faire quelque chose sur le quai de rive neuve car si c'est uniquement pour donner de l'argent à une compagnie de travaux, il n'y a pas besoin de faire d'enquête publique.

Certains diront que nos propos ne sont pas tout à fait exact. En effet, une voie de circulation (sur les deux) a été retirée dans le sens sortant (vers le palais du Pharo) sur 150 mètres. À la fois, il n'y pas de véhicules qui empruntent cette voie mis à part ceux provenant du parking (sous-terrain) du cours Estienne d'Orve : une de ces verrues urbaines de centre ville qui empêchent d'aménager la ville et de réduire les voies de circulation tout en favorisant la venue de voiture en centre ville.

Dans tous les cas pour le vélo rien n'a changé, encore une fois...

Pour une zone apaisée visible à Noailles

Par arrondissement

Pistes cyclables