24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi  : 17h30 - 20h30
Jeudi : 18h00 - 20h30
vendredi : 18h00 - 20h00
Samedi : 11h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Concertation publique Rond-Point de la place du Général Ferrié

Collectif Vélos en Ville Marseille Tunnel Schloesing
La concertation préalable du réaménagement de la place du Général Ferrié est en cours et vous pouvez consulter les documents à cette adresse. Le Collectif Vélos en Ville vous invite à participer à cette concertation et vous donne quelques éléments clés de réflexion en attendant de rédiger sa propre contribution. Les documents et les registres de consultation sont disponibles en mairie (6-8 et 9-10) et dans les locaux de MPM au Palais du Pharo.
 
Encore plus (et toujours) de voitures :
En urbanisme il y a un principe assez simple à comprendre qui s'énonce comme suit «  la voiture se comporte comme un liquide qui occupe tout l'espace qu'on lui donne ». En gros, plus on construit des routes et plus il y a d'embouteillages et moins on en construit et moins il y a de voitures. Marseille a par exemple toujours fait la part belle à la voiture et est la deuxième ville la plus embouteillée d'Europe, pour Strasbourg en revanche c'est tout le contraire. Personne ne contredira ce point, en tout cas pas des gens sérieux.
Ainsi sur les documents qui sont mis à la disposition du lecteur on peut constater :
Une six voies de voitures sur le boulevard Schloesing (panneau 4 du document de MPM)
Une trois voies sur la place du Général Ferrié (« un énorme rond-point »selon M. Royer-Perreaut La Provence du 31/01/2015)
Et des tunnels dans tous les sens.
Ensuite deux autres points plutôt contestables :
Le document indique que le tunnel permettra (grâce à un détour) de prendre l'autoroute  A50 mais tout le monde sait bien que l'actuelle bretelle est peu utilisée en direction d'Aubagne et que les automobilistes se dirigent essentiellement vers les boulevards du Jarret.
Deuxième point, en quoi les boulevards du Jarret seraient apaisés ? On ne comprend pas trop bien pourquoi l'essentiel du flot de voitures provenant de Schloesing ne continuerait pas à prendre le Jarret. Peut-être que l'automobiliste va soudainement décider de changer de destination pour payer quelques euros de plus, histoire de se polluer un peu plus les poumons dans les tunnels : logique.
Si l'on ajoute à cela les clauses des précédents contrats pour ne pas utiliser la L2 ou démonter les passerelles on aura alors effectivement plus de voitures mais en plus ce sera en centre-ville : malin.

Collectif Vélos en Ville Marseille Tunnel Schloesing 
L'argument choc: le tramway :
Digne d'une bonne réclame des années 1950, pour vendre de la lessive il faut de bons arguments. Le nôtre ici, c'est le tramway. On va faire un tunnel à cause du tramway car aujourd'hui tout le monde s'accorde à dire que le tramway c'est bien : argument imparable.
Mais c'est quoi le rapport au fait ?
Pour commencer il faudrait partir du constat que le futur tramway passera par là, ce qui est loin d'être évident.
Ensuite, il faudrait s'auto-persuader que cet itinéraire est pertinent : à l'époque du métro, les Marseillais on dit que « ils » avaient fait deux lignes parallèles ! Aujourd'hui force est de constater que le tramway rue de Rome double les lignes de métro M1 et M2 et que le futur tracé doublera dans son intégralité la ligne M2 dont elle ne s'éloigne jamais à plus de 750 mètres (voir illustration).
Enfin, en quoi la réalisation du tunnel va permettre la réalisation du tramway ? On ne comprend pas bien la relation et l'AGAM non plus d'ailleurs. Pour démonter les passerelles ? Ce n'est vraiment pas évident. En tout cas les passerelles seront démontées et c'est une bonne chose. Mais il y a sans doute un meilleure solution à la fin de cet article.
En bref, on a donc une excuse en forme de tramway hypothétique pour doubler un métro existant.

Un parc du XXVI Centenaire encore (et toujours) en travaux… durablement :
Il est indiqué, « le Parc du XXVI Centenaire s'impose comme un véritable poumon vert et un lieu de vie accessible. La mise en valeur du végétal sur cette vaste zone est au cœur des priorités. »
Vraiment ? Mais alors comment explique-t-on la défiguration d'un parc qui a plus souvent été en travaux que le contraire depuis sa conception ? Et peut-on considérer qu'une ouverture dans la dalle supérieure du tunnel qui prendra place dans le parc est une « mise en valeur » ? Peut-être que les gaz d’échappements des voitures qui s'échapperont de là doivent être considérés comme une plus-value pour le parc et les riverains ? Tout comme les gaz du tunnel Prado-Sud… Voir panneau 3 du document de MPM.

Une communication de société en direction des marchés :
Ou une entreprise et des actionnaires qui s'en mettent plein les poches. On ne peut que vous conseiller de lire les articles de Marsactu de décembre 2014 et février 2015 ou encore de La Provence de 2011. On y apprend que l'étude provient de la société SMTPC : Société Marseillaise du Tout Pour le Cash. Euh ? Non. En fait c'est  Société Marseillaise du Tunnel Prado Carénage. Cette société, bien connue pour la philanthropie légendaire de ses géniteurs Eiffage et Vinci, est sans doute assurément impartiale dans ses choix pour l'intérêt général de la population : aucun doute !

Un manque à gagner pour la ville :
On peut déjà s'interroger sur les 800 000€ dépensés en étude par la Communauté Urbaine (La Provence du 31/01/2015), sans compter le cadeau à 100 millions de francs à la SMTPC.
Mais le plus important est de savoir que l'accord pour la réalisation du tunnel par la société est conditionné à une prolongation de la concession de 32 ans qui devrait prendre fin en 2022.
Et pourquoi, alors, ne pas plutôt rien dépenser et engranger l'argent, fruit de l'exploitation du tunnel ? Et d'ailleurs quels sont les bénéfices de ce tunnel ?
Environ 11 à 12 millions par an… de quoi faire de Marseille la première ville de France pour le vélo (480km d'aménagement cyclable) en un an. Ah oui ? Ben oui !
Et pourquoi pas un projet qui laisserait plus de place au Parc du XXVI Centenaire avec un mini tunnel sous la place et en avant Guincamp ? Ah non pas Guincamp quand même, pas ici !

Et les pistes cyclables dans tout ça ?
Et bien ça ne passe pas ! Vé ! Ça dépasse !
 
Collectif Vélos en Ville Marseille aménagements cyclables tunnel Schloesing

Pour une zone apaisée visible à Noailles

Par arrondissement

Pistes cyclables