24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi  : 17h30 - 20h30
Jeudi : 18h00 - 20h30
vendredi : 18h00 - 20h00
Samedi : 11h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Du devenir de la rue de Rome

Encore quelques jours (ou peut être quelques semaines) et le tramway de la rue de Rome rentrera pleinement en fonction. Ce projet au coût pharamineux de 82 millions d'euros les 1,2 kilomètres aura tout de même comme conséquence de pacifier un tant soit peu cet axe nord-sud très emprunté par les Marseillais et les cyclistes. Mais qu'en est-il vraiment maintenant que les travaux sont terminés ?
 
Pour les transports en commun
On ne débattra pas ici de l'utilité de cette voie de transport en commun qui comme le dit le site de Marsactu peut se faire « à pied en 18 minutes, à vélo en 6 minutes..., en bus en 7 minutes avec la ligne 21, avec la ligne 1 du métro en partant du Vieux-Port et avec la ligne 2 en partant de Noailles ! »
 
Pour la voiture
En ce qui concerne la circulation des voitures on ne peut pas dire que le changement soit énorme puisque la partie basse (entre la préfecture et la Canebière) était déjà interdite à la circulation des automobiles. Sur la partie haute en revanche les voitures ne peuvent plus descendre de la Canebière en direction de la préfecture. Mais comme on a rien sans rien, les voitures peuvent désormais remonter cette partie de la rue. Si on fait donc les comptes on a : +1 voie – 1 voie = 0 voie. Résultat : pas vraiment de changement au niveau de la circulation des voitures : surtout on change rien ! La devise de Marseille...
 
Pour les vélos
Les grands perdants de la course sont bien sûr les cyclistes. Interdit de circuler sur les voies du tramway alors que sur le boulevard Chave les automobiles les empruntent régulièrement et légalement la Communauté Urbaine de Marseille Provence Métropole (MPM) n'a pas jugé bon de respecter l'article L228-2 du code l'environnement. Ce choix de MPM est largement contestable puisque l’article L228-2 stipule que l'on doit créer des aménagements cyclables si il y a la place de le faire. Force est de constater donc que, entre créer une piste cyclable bidirectionnelle pour les vélos et créer une voie pour les automobiles le choix a été fait de privilégier une fois de plus les automobiles. Les bicyclettes iront donc voir ailleurs.
 
Ailleurs pour les vélos
Comment fait-on donc pour aller de la place Castellane à la Cannebière et vice et versa ? Au choix : Vous pouvez tenter la six voies automobiles du Cours Lieutaud mais on ne vous garantit pas la survie à cette expérience traumatisante. Vous pouvez sinon tenter de rejoindre la rue Paradis mais vous ne ferez qu'une partie du parcours, dans un sens comme dans l'autre, puisque celle-ci change de sens précisément au niveau de la préfecture. On vous laisse donc imaginer les parcours rocambolesques pour joindre les deux bouts… Voilà qui va assurément favoriser les déplacements à bicyclette à Marseille.
 
Et les piétons ?
On pourrait penser que les piétons sont les grands gagnants de la partie à la grande joie du Collectif. Manque de bol le tableau n'est pas tout rose. Confinés sur des trottoirs étroits en partie basse comme en partie haute il doivent faire face à une espèce extrêmement envahissante : La taxifolia marseillaise qui, comme le dit Wikipedia, est connue sous la définition de " ... tueuse, en raison de sa toxicité pour la faune, de son impact négatif sur la biodiversité et de sa vitesse de développement inquiétante ": la voiture !
 
Le devenir de la rue de Rome
Ce devenir va donc sans doute se résumer encore une fois par l'invasion des voitures. Comme partout ou le tram passe, les cyclistes aboient et les voitures se marrent bien… La preuve en images :
 
Boulevard Longchamps :
Bd Longchamps1 Bd Longchamps2
Bd Longchamps3
 
Boulevard Chave :
Bd ChaveX2 Bd ChaveX3
Bd ChaveX1
 
Rue de Rome :
rue de rome1 rue de rome2
rue de rome3

Pour une zone apaisée visible à Noailles

Par arrondissement

Pistes cyclables