24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires d'ouverture

Jeudi : 17h - 20h00
Vendredi : 18h00 - 20h00
Samedi : 13h00 - 19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




L'incivisme au volant n'est pas une fatalité à Marseille

RTM news cvv webL'incivisme au volant de nos concitoyens est un obstacle au développement de la culture du vélo et si nous sommes convaincus du grand bénéfice que nous retirerons tous du développement du vélo comme mode de transport urbain (moindre pollution de l'air, moindre consommation de matières premières, utilisation plus efficace de l'espace urbain, décongestionnement du trafic urbain ou encore meilleur santé des cyclistes pour n'en citer que les bénéfices les plus évidents), il nous appartient d’œuvrer à notre échelle contre ce fléau.

Pour illustrer ce propos, voici une petite histoire qui remonte au début de l'été : un des nos adhérents a eu affaire sur La Canebière à un chauffeur de bus au comportement non seulement incivique mais surtout dangereux. Voici ses mots : « Par au moins trois fois le conducteur a klaxonné afin que je me rabatte sur la droite alors que j’étais déjà sur la moitié de droite de la voie. J’ai cru d’abord qu’il s’agissait de la sonnette d’un tramway n’ayant pas vu la présence derrière moi du bus. Celui-ci a alors amorcé de me doubler et s’est rabattu sur moi par l’arrière du véhicule de manière si proche que cela m’a obligé de freiner de manière brutale pour ne pas être écrasé. Mon ami a aussi stoppé alors son vélo. Il nous a semblé évident que cette queue de poisson avait été faite délibérément pour me montrer que je gênais. »

Suite à cet incident ce cycliste ne s'est pas contenté de « gueuler un bon coup », ce qui permet d'exprimer sa colère mais très rarement d'éviter que se reproduise ce genre de situation, il a pris le temps d'écrire une lettre à la RTM (la Régie des Transports Marseillais) en 4 exemplaires au Service Relation Clientèle, à la Présidence, aux Administrateurs en charge des usagers et aux Administrateurs en charge du personnel. Geste inutile encore pensez-vous peut-être ? Et bien non : un mois et demi après notre adhérent recevais la réponse que voici :
« Monsieur,
Votre courrier reçu le 3 juin 2016 dans lequel vous évoquez le comportement de notre conducteur de la ligne 32 a reçu toute notre attention.
Tout d'abord, permettez-nous de vous présenter nos excuses au nom de la RTM pour les désagréments que vous auriez subis.
Une enquête a été diligentée et nous avons identifié l'agent concerné.
Son responsable de ligne l'a reçu en entretien et lui a rappelé les règles inhérentes au bon accomplissement de la mission de conducteur.
[...] »

Comme quoi nous avons à notre portée plus d'outils que nous ne le pensons pour améliorer la situation du trafic urbain et si nous nous mettons à les utiliser nous avons alors la possibilité d'améliorer notre ville pas à pas, jour après jour.

Le quotidien d'un cycliste parisien pendant 1 an.