24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi  : 17h30 - 20h30
Jeudi : 18h00 - 20h30
vendredi : 18h00 - 20h00
Samedi : 11h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Et pendant ce temps là… À Paris (Saison 1 Épisode 3)

ZCR, Collectif Vélos en Ville, Marseille, Paris, pollution de l'air, mesures anti-pollutionPour cet épisode 3 de la saison à Paris, nous partons à la découverte des mesures anti-pollution. Et oui ça existe ! Mais pas à Marseille… Pourtant...

Sachant qu’environ 80% des gens vivant dans des zones urbaines sont exposés à des niveaux de qualité de l'air ne respectant pas les limites fixées par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et que depuis 2012, cette organisation a classé les particules fines (générées par le trafic routier, notamment) comme « cancérigènes certains », responsables de 42 000 morts chaque année en France, la Ville de Paris a décidé de mener un plan d'actions volontariste pour lutter contre la pollution atmosphérique.


Les véhicules les plus polluants ne peuvent plus circuler dans la capitale

La loi de transition énergétique votée en juillet 2015 permet aux communes de restreindre la circulation des véhicules pour améliorer la qualité de l'air. Il s'agit d'une mesure de santé publique car la pollution atmosphérique dans de nombreuses villes en France est supérieure aux directives européennes et les particules réduisent l’espérance de vie des marseillaises et marseillais de 8,5 mois. La ville de Paris s'est saisie de cette opportunité et depuis le 1er septembre 2015, les poids-lourds et autocars les plus polluants ne peuvent plus rouler à Paris quelque soit le jour. Depuis le 1er juillet 2016, Paris limite également la circulation de tous les  véhicules les plus polluants pendant les jours ouvrés, de 8h à 20h.

Des zones à circulation restreinte

Pionnière en France, la mairie de Paris (mais aussi de Grenoble) a décidé de mettre en place un système de vignettes baptisées vignettes Crit’air.
Introduites le 1er juillet 2016, ces vignettes distinguent en 6 catégories les vieux véhicules, plus polluants, des véhicules plus récents et plus respectueux de l’environnement. L’objectif de cette mesure est d’interdire dans le futur, peu à peu, l’accès aux véhicules portant les vignettes Crit’Air les plus basses aux zones à circulation restreinte : avec cette mise en place des vignettes, sont instaurées en France des « zones à circulation restreinte (ZCR) » ainsi que des « zones de protection de l’air » (à Grenoble par exemple). Seuls les véhicules disposant d’une vignette Crit’Air peuvent rouler dans ces zones.

Circulation alternée en cas de pic de pollution

Déjà largement répandue dans de nombreuses villes du monde, la circulation alternée des véhicules motorisés est désormais mise en place dans la capitale lors d'épisodes de pollution et ce, bientôt, de façon systématique. Elle prévoit  d'alterner la circulation des véhicules entre plaques paires, les jours pairs et plaques impaires, les jours impairs. Elle est appliquée à Paris et dans 22 communes limitrophes de la petite couronne lors de pics de pollution. Les transports publics sont alors gratuits.

Et pendant ce temps là à Marseille, que cela soit du côté de la Préfecture ou du côté de la Ville ou de la Métropole, rien mais absolument rien, n'est mis en place alors que Marseille est la ville la plus polluée de France. À quand le scandale ?

Le quotidien d'un cycliste parisien pendant 1 an.