24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi : 18h30 - 21h00
Mercredi : 17h30 - 21h00
Jeudi : apéro Vigilo à 18h30
Vendredi : 18h - 20h
Samedi : 13h - 19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Respectez les cyclistes

Les Brigades du Stationnement Gênant
 
respectez les cyclistes 1Le Collectif Vélos en Ville a participé localement à la campagne nationale « Respectez les Cyclistes » organisée du 14 au 20 mars 2011 par la FUBicy (Fédération Française des usagers de la Bicyclette).
 
Comme partout en France, l'utilisation du vélo est en pleine expansion à Marseille. Pourtant la prise en compte des cyclistes dans les rues de notre ville est encore largement déficiente. Des incivilités - quiPhoto La Marseillaise Respectez les Cyclistes 18 Mars 2011 Collectif vélos en ville semblent encore "banales" à trop de marseillais - sont souvent en cause dans des accidents: stationnement en double file, sur les passages piétons, les trottoirs ou les aménagements cyclables. Marseille est championne du monde pour ce genre de sport. Le Collectif Vélos en Ville a donc organisé à une action afin de communiquer sur les dangers que causent aux cyclistes et autres modes doux ceux qui stationnent mal leur véhicule à moteur.
 
Ainsi les « Brigades des Stationnements Gênants », réunissant piétons, cyclistes et handicapés sont allés sensibiliser, avec leurs PV factices, les automobilistes et conducteurs de deux roues motorisés aux conséquences des stationnements sur trottoirs, passages piétons et autres bandes cyclables et plus généralement sur le partage de la voirie et le respect des aménagements afin de cohabiter et de se déplacer en toute sécurité.
 
LaMarseillaise18Mars2011 small
 
Lire le communiqué de presse :
 
 
 
 
 
 
Semaine Nationale : « Respectez les Cyclistes »
 
 Le Collectif Vélos en Ville participe localement à la campagne nationale « Respectez les Cyclistes » organisée du 14 au 20 mars 2011 par la FUBicy (Fédération Française des usagers de la Bicyclette).
 
Comme partout en France, l'utilisation du vélo est en pleine expansion à Marseille. Pourtant la prise en compte des cyclistes dans les rues de notre ville est encore largement déficiente.
 
Inconfort, insécurité y sont encore trop souvent le lot des usagers vulnérables (piétons, handicapés, personnes à mobilité réduite, cyclistes). Les piétons, en particulier, en payent le prix fort. En effet, si le nombre de tués en voiture diminue régulièrement chaque année, ce n'est pas le cas pour les piétons. 561 piétons ont été tués en 2007, soit 5% de plus qu'en 2006. La plupart de ces tués l'ont été en agglomération. Dans le même temps le nombre de tués en voiture diminuait de 6%. Des incivilités - qui semblent encore "banales" à trop de marseillais - sont souvent en cause dans ces accidents: stationnement en double file, sur les passages piétons, les trottoirs ou les aménagements cyclables. Marseille est championne du monde pour ce genre de sport. Le Collectif Vélos en Ville organise à l'occasion de l'opération nationale "Respectez les cyclistes" une action afin de communiquer sur les dangers que causent aux cyclistes et autres modes doux ceux qui stationnent mal leur véhicule à moteur.
 
Le jeudi 17 mars, à partir de 17h, les « Brigades des Stationnements Gênants », réunissant piétons, cyclistes et handicapés sensibiliseront les automobilistes et conducteurs de deux roues motorisés aux conséquences des stationnements sur trottoirs, passages piétons et autres bandes cyclables et plus généralement sur le partage de la voirie et le respect des aménagements afin de cohabiter et de se déplacer en toute sécurité.
 
A l’heure où les prix du pétrole atteignent des sommets, où les études montrent que Marseille est la 8eme ville la plus embouteillée d’Europe ou que le respect des normes de pollution se traduirait par une augmentation de l'espérance de vie jusqu’à 22 mois et un bénéfice d'environ 31,5 Milliards d’euros, il est temps de donner au vélo la place qu’il mérite.
 

Le quotidien d'un cycliste parisien pendant 1 an.