24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi 1er mai : Fermé
Mardi : 16h00-21h00
Mercredi : 17h00-21h00
Jeudi : 16h00-21h00
Vendredi : 17h00-20h00
Samedi : 11h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




La Provence, 28 octobre 2013

La Marseillaise, 20 octobre 2013


             

Le Monde.fr, 11 octobre 2013

La Provence, 18 septembre 2013

Provence-Alpes France 3.fr, 17 septembre 2013

"La Joliette-Castellane en 12 minutes. C'est le temps qu'il faut pour parcourir le trajet en vélo contre 35 minutes en voiture.
En cette semaine de la mobilité, le collectif "Vélos en ville" veut inciter les automobilistes à abandonner leurs voitures"
 

MPM Mag, juillet 2013

2013.07.MPM Mag. Le vélo a la côte. 713x1080

20 minutes, 2 juillet 2013

2013.07.02.20minutes. A loccasion du tour de France Marseille fait sa vélorution 1
2013.07.02.20minutes. A loccasion du tour de France Marseille fait sa vélorution 2
Vélorution Universelle Marseille 2013 : sur la route du Sahara ! http://vimeo.com/69069543
 

20 minutes, 28 juin 2013

2013.06.28.20minutes.Une solution faites la vélorution757x1080
 
2013.06.28.20minutes.Lénergie créative du vélocipède1423x1080

Zibeline, 3 juin 2013

zibeline 3 juin 1bis 920x1080
zibeline 3 juin 2 ok

Métro news, 3 juin 2013

Métro 1Métro 2

La Marseillaise, 3 juin 2013

2013.06.03.La Marseillaise.les deux rous déferlent sur la corniche 1 916x1080
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2013.06.03.La Marseillaise.les deux rous déferlent sur la corniche 2 1526x1080
 
2013.06.03.La Marseillaise.les deux rous déferlent sur la corniche 3 1526x1080
 
 
 
 
 

La Provence 3 juin 2013

 
La Provence 3 juin 1
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La Provence 3 juin 2

La Provence, 3 juin 2013

Collectif Vélos en Ville Marseille Fête du Vélo 2013 La Provence
Collectif Vélos en Ville Marseille Fête du Vélo 2013 La Provence Collectif Vélos en Ville Marseille Fête du Vélo 2013 La Provence

La Maison de l'emploi, 2 juin 2013

Maison de lemploi 1 1029x1080
La Maison de lemploi 21189x1080

Marsactu, 2 juin 2013

Marsactu 2 juin 1MArsactu 2 juin 2
Marsactu 2 juin 3

La Marseillaise, 1er juin 2013

2013.06.01. La Marseillaise. Eugène Caselli vise le maillot à pois 1 800x1080
 
 
2013.06.01. La Marseillaise. Eugène Caselli vise le maillot à pois 2 807x1080

La Provence, 1er juin 2013

La Provence 1er juin 1
 
La Provence 1er juin 2 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La Provence 1er juin 3
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Marsactu, 31 mai 2013

2013.05.31.Marsactu. Eugène Caselli veut du vélo  en ville et en campagne

La Provence, 31 mai 2013

2013.05.31.La Provence.le vélo à lhonneur pendant trois jours 1167x1080
 
2013.05.31.La Provence.le vélo à lhonneur pendant trois jours2 774x1080

La Provence, En balade, mai-juin 2013

2013 mai juinLa Provence en balade spécial vélo 1390x1080

20 minutes, 28 mai 2013

Cinq raisons de préférer pédaler
 
cinq-raisons-preferer-pedaler-1325983-616x380
 
Environnement La Fête du vélo, organisée ce week-end, veut promouvoir son usage en ville
 
Le collectif Vélos en ville (CVV) organise du 31 mai au 2 juin la 8e édition de la Fête du vélo. Voici cinq bonnes raisons de préférer la petite reine à sa voiture – même dans la ville lauréate du «Clou rouillé».
 
Parce que c'est bon pour la santé. En laissant son auto au garage, on réduit la pollution de l'air. Ensuite, en pédalant régulièrement, «on limite les pathologies liées à la sédentarité comme le diabète ou les maladies cardiovasculaires», ajoute Cyril Pimentel, coordinateur du CVV.
 
Parce que c'est gratuit, ou presque.
 
Selon l'Automobile Club, le budget annuel moyen d'une voiture se situe entre 6 700 et 7 600 €. C'est le deuxième poste budgétaire du foyer, derrière le logement. En 2011, le prix moyen d'un vélo se situait autour de 265 €.
 
Parce c'est plus rapide. Marseille est la capitale des embouteillages. Ici, les automobilistes perdent quarante-six minutes dans les bouchons sur un trajet quotidien d'une heure. A l'inverse, jusqu'à 6 km, le vélo demeure le moyen de transport le plus rapide.
 
Parce que c'est moins dangereux. «Même si à Marseille, il n'y a pas beaucoup de pistes cyclables, il n'y a pas plus d'accidents qu'ailleurs, note Philippe Cahn, porte-parole du CVV. D'une façon générale, plus il y aura de vélos, moins il y aura de voitures et donc moins d'accidents.»
 
Parce que le climat s'y prête. «On n'est pas à Strasbourg ici, soupire Cyril Pimentel. Et pourtant, Marseille est sans doute la ville la plus à la bourre pour le développement du vélo.» New York fait bien pire. La Grosse Pomme a lancé lundi son service de vélos en libre-service.
 
 Mickaël Penverne
 
«Autant de cyclistes que d'électeurs »
 
La Fête du vélo démarre vendredi avec une course de vélos cargos sur les plages du David. Le lendemain, sur la place Bargemon, se déroule un tournoi de bike-polo. Enfin, dimanche, c'est la grande parade à la Joliette, sur le Vieux-Port et la Corniche. «C'est une journée festive, mais aussi un acte militant, rappelle Cyril Pimontel. C'est l'occasion de dire : »On est là ! Regardez bien les cyclistes… Ce sont autant d'électeurs«.»
 

Citycle.com, 21 mai 2013

Collectif Vélos en Ville Marseille bicyclette
Le vélo se vend plus que la voiture

Publié le 21 mai 2013 par Cédric Attali & catégorisé dans Accueil, Eco-mobilité, Ecologie et santé, Pratique du vélo, Vélo en ville.


Depuis un petit moment dans nos articles, on insiste sur le fait que le vélo s’impose du plus en plus au sein des villes. En 2012, 3 millions de vélos se sont vendus contre 2.25 millions de voitures. Le vélo pourra-t-il à terme remplacer la voiture? Le Sud-Est reste quelque peu sceptique.
 
 
 
 
 

Kaizen mai 2013

mai juin 2013. Kaizen. Le bon plan Marseille Le cours Julien 744x1080

La Provence 27 avril 2013

 2013.04.27.LaProvence1.Corniche le velo sur la bonne voie 702x1080
2013.04.27.LaProvence2.Corniche le velo sur la bonne voie 718x1080

La Provence 22 avril 2013

2013.04.22.La Provence. Les défenseurs du vélo gagnent encore contre MPM 737x1080 

Marsactu 22 avril 2013

Marsactu, 22 avril 2013
 
Clémentine Vaysse
 
Corniche, une piste cyclable aux allures d'enjeu électoral
 
Sans surprise, ce samedi, Marseille a reçu le prix du Clou rouillé décerné à la ville ayant la pire politique à l'égard des cyclistes. Retour sur la situation d'un lieu emblématique, la Corniche, où les projets de pistes cyclables se heurtent à l'hostilité de certains riverains.
corniche
 Le printemps arrive et une envie d'escapade. Prendre la poudre d'escampette avec sa bicyclette. Aller jusqu'au Prophète, tranquillement, sans transpirer ou slalomer entre les voitures. La route à soi. Autre scénario, pendant la pause déjeuner, enfourcher son vélo et aller prendre le café au Vallon des Auffes. Pour le moment, mélangés aux voitures, les vélos n'ont pas vraiment leur place sur une Corniche où les automobilistes agissent en terrain conquis. Le plan de déplacement urbain actuellement soumis à enquête publique prévoit d'y remédier d'ici 2023, date de son échéance.
 
Un projet tout au fond des cartons
 
Actuellement, le seul jour où les vélos ont le droit à la Corniche pour eux, c'est lors de la Fête du Vélo le premier week-end de juin. Ils peuvent alors rouler tranquillement sur les deux voies côté mer qui leur sont réservées pour l'occasion. En dehors ce jour d'exception, les amoureux de la petite reine sont coincés dans le trafic ou squattent le trottoir ce qui, entre les voitures à cheval et les piétons, est loin d'être idéal. De fait, il n'existe aucun aménagement cyclable sur cette itinéraire de promenade route où l'on roule pourtant sur un tronçon en deux fois deux voies. 
 
"Nous avons un projet à la Cum qui est prêt mais ne fait pas l'unanimité  du côté des comités d'intérêt de quartier, affirmait lundi dernier le président de MPM Eugène Caselli interrogé sur cet aménagement symbolique, nous allons essayer de les convaincre". Soumis à enquête publique, le projet de Plan de Déplacements Urbains est ambitieux sur la place des vélos en ville. Il a pour objectif de "multiplier par 5,5 le nombre de déplacements effectués à vélo". Il mentionne notamment "l'aménagement prévu d'au moins 10 km d'axes structurants chaque année pour un coût de 3 millions d'euros par an". Mais quand on voit la carte du schéma directeur des modes doux - certes encore en cours d'élaboration - on se demande si le coup de stabilo (en vert pour les modes doux) le long de la Corniche n'a pas été oublié :
rapport pdu web
 
Pas la peine d'essayer de zoomer, cette carte manque cruellement de précision. C'est d'ailleurs ce que soulignent chacun des avis émis par la Ville, la Région, le Conseil Général et l'agence indépendante qui a fait l'évaluation environnementale du document. Un encadré tire toutefois la chose au clair : "Certains axes emblématiques existants verront une partie de leur emprise réservée à l’usage des vélos : c’est le cas de la Corniche Kennedy ou du boulevard littoral dans le quartier de la Joliette".
 
"Il faudra une volonté politique"
 
"Le PDU permet de le faire mais après il faut qu'il y ait une volonté politique", pondère Pierre Semeriva le vice-président (EELV) au développement durable à MPM. Du côté des services de MPM, on assure également que "ce n'est pas un problème de faisabilité". Le document ne donne pourtant aucun détail sur les aménagements cyclables prévus. Une lacune que dénoncent les membres du collectif Vélos en ville. "C'était la même chose que pour le précédent PDU, il n'y a aucune hiérarchie des priorités. On va avoir plus de pistes cyclables, c'est très bien mais où, quand et avec quels moyens ?", lance Philippe Cahn, le vice-président du collectif. L'association - habituée des attaques en justice contre MPM - déplore qu'"aucun élu ne se soit engagé formellement à ce qu'il y ait une piste sur la Corniche". 
 
Il faut dire que, dans le secteur - comme le mentionnait Eugène Caselli - la position des CIQ est sans appel. "Nous sommes clairement défavorables à une telle mesure, explique le président du CIQ Vallon des Auffres et Corniche, Jean-Claude Rostain, également représentant pour tout le 7e. Cela va enclaver davantage les habitants du quartier qui passent déjà des heures dans les embouteillages". Le riverain poursuit :
 
"Réduire l'espace des voitures sur la Corniche créerait encore plus de bouchons. Pour qui ? Pour 1 à 2 vélos par heure en semaine. Ce serait embêter les Marseillais qui vont travailler au profit de gens qui se promènent".
 
On retrouve là le fameux argument du vélo-loisir, du "truc de bobos" comme l'appelle souvent le maire de secteur Dominique Tian. Les CIQ du 8e arrondissement sont plus tempérés dans leurs propos et pour cause, "c'est un sujet que nous n'avons pas réellement abordé", précise la présidente de la fédération Yvette Rochette. Elle dit ne pas être opposée à une piste cyclable mais "uniquement là où il y a de la place, c'est à dire du bas de la rue du commandant Rolland jusqu'au David". À la mairie du 6/8, on prône le statu quo : "La situation est très compliquée, nous n'avons pas de projet de piste cyclable sur la Corniche", explique le conseiller d'arrondissement délégué à la voirie Philippe Berger. Le maire du 1/7, Patrick Mennucci défend lui "une diminution du nombre de voies afin de dégager trois mètres pour faire de la Corniche un véritable lieu de déambulation". Il reconnaît cependant que "changer l'organisation de la circulation, pose un certain nombre de problèmes" et conditionne toute évolution à la mise en service de la L2.
 
De l'aveu même d'Eugène Caselli, cette question des vélos sur la Corniche "fera partie des débats de 2014".  Son vice-président Pierre Semeriva partage cet avis, affirmant qu'"il faudra une volonté politique". Légalement, l'obligation d'aménagements cyclables ne s'applique qu'à "l'occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines" selon le Code de l'environnement. À moins que le prochain maire ne se décide à agir spontanément et change de logique, comme le souffle Cyril Pimentel du CVV : "Ils pourraient avoir la promenade des Anglais et ils préfèrent l'A55 !"
 

20 minutes 16 avril 2013

 
 
16.04.2013.20minutes.Marseille fait toujours aussi peu de place aux vélos 598x1080

LCM, 15 avril 2013

Marseille condamnée pour défaut de piste cyclable
 

Marsactu, 15 avril 2013

Marsactu, 12 avril 2013

Jean-Marie Leforestier
 
La communauté urbaine a décidément du mal avec les vélos. Marseille Provence métropole (MPM) vient d'être condamnée pour ne pas avoir respecté la législation sur les pistes cyclables. La loi stipule que, dans la mesure du possible, un aménagement cyclable doit être aménagé lors de toute construction ou rénovation de voie. Déjà à l'origine d'autres rappels à l'ordre de MPM, le collectif Vélos en ville a pointé cette fois-ci trois réaménagements sur les places du Quatre-septembre et des Capucines ainsi que le boulevard d'Athènes. Selon le jugement, la collectivité a deux mois pour se mettre en conformité avec la loi.
 

Mlactu, 10 avril 2013

 
Mlactu, 10 avril 2013
 
Aix-en-Provence : le vélo plus fort que la voiture
 
Selon un récent sondage réalisé par TNS Sofres et MTI conseil pour le Club des villes et territoires cyclables, le vélo roule sur la route du succès. Avec 3 millions de vélos vendus en 2012 contre 2,25 millions de voitures, le deux-roues écolo serait-il en passe de remplacer la voiture ? Peut-être pas dans le Sud-Est.
Vélo Aix
 
 


Lire la suite : Mlactu, 10 avril 2013

31 mars 2013 La Provence

2013.03.LaProvence.Arnaud Denjean le facteur qui a inspiré le GR2013 785x1080

La Provence 23 mars 2013

2013.03.23.La Provence1. Le vélo sort des sentiers batus 818x1080
2013.03.23.La Provence2. Le vélo sort des sentiers batus 459x1080

La Marseillaise, 5 mars 2013

Vélos en Ville de retour devant le tribunal administratif 
 
La Marseillaise, 5 mars 2013
 
VELO ATHENES.SC 
Le boulevard d’Athènes n’est équipé que d’une seule voie cyclable, dans le sens montant. Photo stephane clad.
  

Lire la suite : La Marseillaise, 5 mars 2013

La Provence, 6 mars 2013

2013.03.06.LaProvence.Les vélos rament pour obtenir des pistes cyclables 836x1080
 
2013.03.06.LaProvence.Les vélos rament pour obtenir des pistes cyclables 2 1151x1080

Wiki2D, 8 mars 2013

Vive la Vélorution à Marseille
 
Claire Bernard, Wiki2D, 8 mars 2013
velo
Les conseils du Collectif Vélos en Ville pour arpenter les rues de Marseille en toute sécurité.
Le vélo à Marseille ? « Trop dangereux », « trop difficile » , « je vais me le faire voler » , et « en plus je n’y connais rien » ! Beaucoup de raisons pour se contenter de sa bonne vieille voiture pour les trajets quotidiens, même si cela prend un temps fou à cause de la circulation.
 
Un raisonnement que le Collectif Vélos en Ville Marseille connaît bien ! Pourtant, de plus en plus de Marseillais se laissent convaincre par cette association. Dans son atelier, des bénévoles passionnés de bicyclettes prêts à vous apprendre à entretenir votre nouveau meilleur ami.
 
Maxime, jeune cycliste de 22 ans n’a pas hésité à adhérer au collectif. Pour lui, l’atelier est un lieu particulier. Il vient y chercher des conseils pour réparer son vélo, un savoir faire et des outils qu’il ne pourrait s’offrir.
 
Au delà du transfert de connaissances techniques, entre bénévoles et adhérents, le collectif vélos en ville propose aux plus réticents, ou aux moins expérimentés, la « vélo école ». Sophie, une des bénévoles de l’atelier, nous explique que cette formation a été créée pour « apprendre aux adultes à faire du vélo en milieu urbain. Afin de se confronter à la circulation en ville il y a quelques notions et repères à avoir. C’est ce que l’on enseigne à la vélo école ! » Aujourd’hui la jeune femme n’envisagerait plus ses déplacements en ville autrement qu’à vélo « c’est une autre façon d’appréhender la ville. En vélo on voit tout, on est en contact avec les gens. »
 
Utiliser le vélo comme moyen de transport principal en ville, c’est se soucier de notre impact écologique sur la planète bien sûr, mais aussi économiser du temps (plus d’embouteillage) et de l’argent (fini le financement des grosses industries pétrolières).
 
Le collectif Vélos en villes, met donc à disposition de ses adhérents du matériel, un savoir faire et des conseils pour une pratique du vélo en toute sécurité. Des vélos bien entretenus sont évidemment beaucoup plus surs. Pour éviter de vous faire voler votre vélo (dorénavant vous y tenez à votre moyen de transport!) l’association conseille de se munir de bon antivol, « même si leur coût est élevé, il vaut mieux investir une fois, plutôt que de chercher un nouveau vélo tous les deux mois ! » A Marseille, comme ailleurs en France, le vélo reste un objet très prisé des voleurs.
 
Maintenant que vous êtes prêts en prendre le large en deux roues, voici cinq notions essentielles au bon déroulement de vos trajets :
1. Respecter le Code de la route et la signalisation, destinés à assurer la sécurité et la bonne cohabitation de tous les usagers de la route.
2. Se munir d’un bon équipement. Contrôler régulièrement le bon état du véhicule : frein, éclairage, pneus et avertisseur sonore.
3. Être vu. Pour la circulation de nuit ou par visibilité insuffisante, équiper le véhicule d’un feu avant jaune ou blanc, et d’un feu arrière rouge
4. Se signaler lors d’un changement de direction. Ne pas rester en dehors du champ de vision des conducteurs. Indiquer avec le bras que l’on tourne et rouler à au moins un mètre du trottoir.
5.Rester vigilant : anticiper. Surveiller les mouvements des autres usagers de la route, pour ne pas se laisser surprendre.
 
Pratique: Collectif Vélos en ville Marseille, 24 rue Moustier, 13001 Marseille. 09 54 58 88 77.
Horaires d’ouverture : lundi,  18h00 – 21h00, du mardi au jeudi,16H00 – 21H00, vendredi : 16H00 – 20H00, et samedi,  11H00 – 19H30.

La Croix, 5 mars 2013

LaCroix 5 mars 2013
 
Le vélo, un engin solidaire qui tourne rond
Le nombre d’ateliers de réparation participatifs et solidaires ne cesse d’augmenter en France.
Le-velo-un-engin-solidaire-qui-tourne-rond article main
Un cycliste pose le 3 juillet 2010 dans une rue de Paris, lors d'un rassemblement à l'appel du collectif Vélorution. Les ateliers solidaires de réparation de vélo se multiplient dans les villes françaises.
 
La petite reine a plus d’un tour de roue dans son sac. Moyen de transport économe en CO2 par excellence, elle est en train de donner naissance à une filière de valorisation des déchets et de réinsertion professionnelle. Tout ceci se passe dans les ateliers de réparation « participatifs et solidaires », dont le nombre ne cesse d’augmenter selon une étude publiée par le réseau L’Heureux cyclage. « On en dénombre 71 en activité, contre une trentaine en 2010 », souligne Julien Allaire, administrateur du réseau.
 
 « Ces structures, associatives dans leur immense majorité, sont des lieux où l’on apprend à réparer soi-même son vélo, explique-t-il. Beaucoup de gens abandonnent leur bicyclette parce qu’elle est en mauvais état ou simplement crevée. Nous voulons favoriser l’autonomie des cyclistes pour rendre durable leur pratique du deux-roues. » 
 
JUSQUE 15 000 VÉLOS RÉCUPÉRÉS CHAQUE ANNÉE
Mais la plupart de ces ateliers cherchent aussi à récupérer des vélos laissés à l’abandon pour les « recycler ». Certains sont réparés et vendus d’occasion, d’autres simplement démontés pour alimenter le stock de pièces détachées. En France, L’Heureux cyclage évalue entre 12 000 et 15 000 le nombre de vieux deux-roues traités, contribuant ainsi à la mise en place d’une économie circulaire du vélo à l’échelon local. En plus, les ventes constituent bien souvent la première source de revenus pour ces structures.
 
La réparation de vélo est aussi un excellent moyen d’aider les personnes éloignées de l’emploi à se remettre en selle. « C’est une activité pas trop technique, qui permet de sortir des secteurs traditionnels de l’insertion, que sont les espaces verts et le bâtiment », souligne Chloé Mandelblat, de ByciclAide, l’un des ateliers franciliens officiellement reconnu comme chantier d’insertion par l’État. 
 
Situé à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), il emploie dix personnes en contrat aidé de 6 à 24 mois. « Nous les formons au métier de mécanicien vélo et travaillons avec elles à leurs problématiques de logement ou de santé », précise Chloé Mandelblat. Raison de plus pour leur confier nos vieux biclous.
 
SÉVERIN HUSSON

La Provence 10 02 2013

10.01.2013.LaProvence.Faites monter la sauce en cuisine à la saint-valentin 825x1080

La Provence 5 janvier 2013

05.01.2013. La Porvence.week-end douverture mode demploip1 795x1080

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

05.01.2013. La Porvence.week-end douverture mode demploip2 785x1080

La Provence Le programme de Marseille Provence 2013

11.01.2013.La Provence.Le programme détaillé de la fête douverture à Marseillep1 1477x1080

11.01.2013.La Provence.Le programme de la fête douverture à Marseillep2 1485x1080

11.01.2013. La Provence.Le programme détaillé de la fête douverturep3 771x1080

La Provence 12 janvier 2013

 

12012013 la Provence programme MP2013p1

12012013 la Provence programme MP2013p2