24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires d'ouverture

Lundi : Apéro démontage
Mardi : 18h30 - 21h00
Mercredi : 14h - 20h00
Jeudi :
Vendredi : 17h30 - 20h00
Samedi :
 
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




 

A suivre au mois de septembre...

Collectif Vélos en Ville Marseille programme septembre 2014
Histoire de faire durer le suspens tout en mettant vos pédales en alerte, voici un petit aperçu des festivités prévues pour le reste du mois de septembre :

- la Semaine Européenne de la Mobilité du 16 au 22 septembre
- la balade avec nuitée de Michel le week-end des 27-28 septembre
- nous fêterons la majorité de notre association (18 ans, l'âge du permis ! je plaisannnnnn-teeeee !), ses 3 ans rue Moustier et ses bénévoles toujours aussi cyclistement géniaux ! Faites péter le bouchon !
- et n'oublions pas la Foire de Marseille du 26 septembre au 6 octobre.
 
Plus de détails dans la prochaine newsletter le 10 septembre, mais sachez dès maintenant que nous aurons besoin de bénévoles pour la SMOB et la Foire de Marseille : alors n'hésitez pas à manifester votre irrépressible envie de rejoindre l'équipe !

Réunion de debriefing le jeudi 12 juin

Collectif Vélos en Ville Fête du Vélo Marseille 2014 debriefing
 
Nous invitons tous les bénévoles et participants à venir partager leur vécu de la Fête du Vélo 2014 lors de la réunion de debriefing le jeudi 12 juin de 18h à 20h à la Cité des Associations, au 3è étage.
 
C'est l'occasion pour chacun de faire remonter ses remarques, positives ou négatives, pour que l'édition 2015 soit encore plus réussie.

17 mai : Deux autres événements très locaux

Collectif Vélos en Ville Rue d'Aubagne Marseille
 
La rue d'Aubagne sera le 17 mai à l'honneur et plus particulièrement devant votre association.

Tout d'abord à 15 heures, sur la place d'« Homère » en face du Collectif Vélos en Ville aura lieu une grande journée des plantes pour se réapproprier l'espace urbain et remplacer les autos par  des végétaux : sortie des plantes dans la rue, atelier de fresque murale, culture en lasagnes, installation de bancs en bois, etc. Ramenez vos plants et vos pots ! Avis aux bricoleurs rendez-vous à 11 heures sur la place pour les réalisations. Avec le collectif C'est Taup !
 
Collectif Vélos en Ville Marseille FNE PACA Elections européennesA 15h00 au Théâtre Mazenod, 88 rue d'Aubagne à Marseille, venez écouter les propositions des candidats aux élections européennes et débattre sur les enjeux de la qualité de l'air, une semaine avant les élections. Animé par : Pierre Lefébvre. Rendez-vous aussi à 11h00 et 12h30 sur le pont de Lieutaud et 13h30 pour un projection de film au théatre Mazenod. Pour plus d'informations consultez le site : http://www.fnepaca.fr

Le futur du vélo à Marseille

Collectif Vélos en Ville Atelier Destination Famille Marseille
En ce moment nous semons des graines de cycliste avec l'association Destination Famille. L'idée est d'accompagner un groupe de 10 enfants de 8 à 12 ans vers l'autonomie à vélo, autant sur le plan de la conduite que sur le plan de la réparation.
Les premières séances le mercredi étaient consacrées à l'apprentissage de la mécanique vélo : gonfler un pneu, changer une chambre à air, régler les freins...
Ce savoir-faire permet aux enfants d’être autonome avec leur vélo, et de ne pas laisser leur monture à la cave au premier problème mécanique venu.
Les séances suivantes c'est la vélo-école, par l’intermédiaire de jeux et de parcours (slalom, course de lenteur, simulation de feu rouge, simulation de traffic), les enfants apprennent à rouler à vélo, à tomber sans se faire mal ;-) , à savoir quel comportement avoir dans la circulation.
La récolte sera bonne.
 

Samedi 5 avril : Assemblée Générale du collectif

ag2014 img1petit 
dtails convoc AG 800x800
 
 

Vélos en Ville, l'ami du cycliste ! Publication de Cartridgeworld

Collectif Vélos en Ville Marseille Bicyclette
Alors que se multiplient les alertes à la pollution, et que les coûts engendrés par la voiture individuelle deviennent exorbitants, nombreux sont ceux qui aimeraient adopter le vélo au quotidien, pour leur déplacements urbains. Dans une grande ville comme Marseille, pas toujours facile de s’imposer avec son léger deux-roues ! L’association Vélos en Ville vous soutient, vous guide et vous conseille.
 

Le Collectif Vélos en Ville à Toulouse

Collectif Vélos en Ville 6e rencontres de l'Heureux Cyclage ToulouseDu 20 au 23 février se sont tenues les 6eme rencontres de L'Heureux Cyclage, le réseau national des ateliers vélo solidaire et participatif. Ce sont près de 200 personnes de France et de Belgique qui se sont réunies pour celles-ci à Toulouse. Le Collectif Vélos en Ville en tant que membre adhérent, membre du conseil d'administration et référent géographique avait envoyé une délégation de 12 personnes pour le représenter mais aussi pour participer aux nombreuses thématiques.
Le nombre d’ateliers vélo en France ne cesse de grandir pour atteindre début 2014 près de 100 ateliers en fonctionnement comptant près de 30 000 adhérents. Une soixantaine d’ateliers vélo participatifs et solidaires étaient représentés à Toulouse du 20 au 23 février, accueillis par les associations Vélorution Toulouse et l’Atelier du ZINC, pour échanger autour des problématiques rencontrées au niveau local et les démarches qui peuvent être initiées au niveau national.

Le Collectif Vélos en Ville a participé très tôt à la constitution de ce réseau puisqu'il organisa en 2009, les deuxièmes rencontres à Marseille alors que le réseau n’était pas encore formalisé en association. C'est à cette occasion que fut signée la charte des ateliers vélo. Lors de l’assemblée générale constitutive de L’Heureux Cyclage à Bordeaux en 2010, le Collectif Vélos en Ville à intégrer le 1er conseil d’administration de cette fédération et participe donc depuis à toutes les réunions de celui-ci.  Le Collectif Vélos en Ville est également référent géographique pour la région PACA et la région Corse. Le Collectif Vélos en Ville pilote également un des projets phares de L'Heureux Cyclage : Le Bicloud, l’alliance toujours heureuse du Biclou et du Cloud Computing dont on vous parlera le mois prochain.

Le Collectif Vélos en Ville a réaffirmé cette année encore sa volonté de participer à l'essor de cette fédération en envoyant une délégation de 12 personnes pour le représenter en assemblée générale. Mais c'est surtout pour participer aux différents échanges inter-atelier que les 12 bénévoles de l'association étaient motivés : des échanges allant des outils de communication aux outils de gestion en passant par la mutualisation des savoirs, les filières de réemploi ou la représentation nationale pour ne citer que cela.

Rendez-vous à Caen l'année prochaine pour les septièmes rencontres de L'Heureux Cyclage après une belle année de projet collectif.
 
Envie de participer à l'atelier ? Prenez contact avec nous.
 
Les deux derniers communiqué de presse de L'Heureux Cyclage :
http://www.heureux-cyclage.org/le-plan-d-action-mobilites-actives.html
http://www.heureux-cyclage.org/les-ateliers-velo-et-la-campagne.html

Rencontre avec un voyageur à vélo

Rencontre vélo Jérémie Claire Afrique 2 ans Equitable Café Collectif Vélos en Ville
Une adhérente nous a fait part d'un événement qui pique notre curiosité (au passage: merci Nathalie pour l'info !)
Jérémie et Claire ont roulé à vélo pendant 2 ans autour de l'Afrique : 2 paires de jambe, 2 ans, 2 accordéons, 22 pays, 22 000 kilomètres.
Pour plus détails vous pouvez aller visiter leur site.
Mais pour plus d'échanges et de convivialité, l'Equitable Café a programmé une rencontre avec Jérémie mardi 17 décembre: 
15h 19h : dédicaces du Carnet de Voyages
19h : Projection// discussion autour du voyage
Un récit de voyage qui doit bien valoir le "petit" détour !

La Semaine Européenne de Réduction des déchets : demandez le programme !

 
Marseille Collectif Vélos en Ville Atelier recyclage démontage bicyclette Semaine Européenne de Réduction de Déchets
Du 16 au 24 novembre aura lieu la Semaine européenne de réduction des déchets.
 
Il y a actuellement 26 millions de vélos en France mais seulement 2/3 d'entre eux sont utilisés*.
Tous les ans, 2 millions de vélos sont achetés neufs en France dans le même temps 1,5 millions de vélos sont détruits**.
 
Les ateliers vélo associatifs, en favorisant l’auto-réparation et le réemploi de cycles, sont un dispositif adapté pour augmenter la durée de vie des vélos et donc réduire la quantité de déchets de cette industrie.
 
Nous organisons un atelier de création et de réemploi à partir de déchets de vélos (ceinture en pneu, pot de fleur en pneu...) le mardi 19 novembre à partir de 18h.
 
Venez nous aider pour un après-midi de démontage, triage, remploi recyclage le vendredi 22 novembre à partir de 18h.
 
Un atelier mobile aura également lieu le samedi 23 novembre
 
Si tu as un vélo qui traine dans ta cave, triste et inutilisé, n’hésite pas à nous le donner, il fera un cycliste heureux. 
 
Pour en savoir plus sur les filières locales de réemplois des cycles une pré-étude très intéressante est disponible sur le site de l'heureux cyclage (le réseau des ateliers vélo participatifs et solidaires)
http://www.heureux-cyclage.org/pre-etude-sur-les-filieres-locales.html
 
*Source : ENTD 2008 **source observatoire CNPC 2012
 

VéloSophie met sa béquille au local

Collectif Vélos en Ville VéloSophie'café Marseille
Collectif Vélos en Ville Marseille VéloSophie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le Collectif Vélos en Ville a fait un peu de place dans son local pour accueillir VéloSophie': Bienvenue Sophie !
 
L'Association Vélosophie a pour but de Rompre l'isolement Relationnel des individus par des activités socio-culturelles de Sensibilisation Éco-Responsable, avec des thématiques transversales telle que l'Éco-mobilité, l'utilité sociale de chaque individu, la communication humaine directe et courtoise et les alternatives économiques locales.

Pour ce faire, une première action est mise en place et est nommée : Vélosophie'Café.
Le Vélosophie'Café est un café mobile éco-responsable à vélo bi/triporteur, proposant différents services/ateliers socio-culturels de proximité.

Pour plus d'information : http://velosophiecafe.free.fr/

Ca y est c'est fini

Ca y est, tous les deux c’est fini. A vrai dire cela faisait longtemps que cela ne marchait plus entre nous. Mais cela n’avait pas toujours été ainsi. Avant que l’on n’arrive à Marseille, on faisait les quatre cents coups ensemble : on sortait le soir, on partait en week-end, on faisait des voyages. Mais au fil des années de cette nouvelle vie beaucoup de choses ont changé. Plus le temps passait et moins on se voyait. Moi je sortais avec mes nouveaux amis mais de plus en plus seul. Je ne ratais pas non plus une occasion de prendre le train pour partir en week-end et évidemment seul. Et même les voyages on ne les faisait plus ensemble car je préférais les faire avec mon ancienne amie.
C’était bel et bien la fin d’une époque de ma vie. Mais ce ne fut pas évident de l’admettre. Cela faisait maintenant plus de dix ans que nous étions arrivés à Marseille et les choses s’étaient gâtées peu de temps après. Mais il aura fallu attendre encore des années et des années avant d’admettre la vérité. Des années à se faire croire que cela pouvait encore durer, qu’il y avait encore une chance que cela refonctionne entre nous alors que l’on ne se voyait plus du tout. Il y a bien eu quelque fois où j’ai fait de timides efforts en la rencontrant de nouveau. On allait faire un petit tour, histoire de recharger les batteries et puis on ne se revoyait plus pendant un an.
Et puis elle est partie le 9 septembre. Enfin, c’est ce que j’ai cru. Evidemment je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite. En réalité, j’ai passé un coup de téléphone et on m’a dit qu’elle avait été enlevée et qu’il fallait que je paye pour la revoir. Là, cela en était trop, c’était l’occasion rêvée de tirer un trait sur mon ancienne vie. C’est à ce moment que vous allez penser que je suis une ordure mais cela n’a pas été sans émotion, je le dis. C’est même assez incroyable comment on peut s’attacher à ce point et refuser de se séparer.
Mais maintenant c’est fini et bien fini. Vendredi je suis allé voir ses ravisseurs et je leur ai dit que je l’abandonnais. Je les ai remerciés de ce qu’ils avaient fait car sans eux je n’y serais peut être pas arrivé tout seul. Je leur ai même donné de l’argent.
Maintenant je suis à nouveau un homme libre, j’ai enfin détruit ma voiture.

Arrivée d'une nouvelle salariée au Collectif Vélos en Ville

    Collectif Vélos en Ville Marseille
Pour remplacer Audrey, Marie est arrivée chez nous le 1er octobre: bienvenue à elle dans l'équipe !
 
Venez lui dire un petit coucou en vous aventurant dans le local de votre association. Et pourquoi pas à l'occasion de l'apéro mensuel ?

La voiture est indispensable

Carfree, le 25 février 2013
 
lavoitureestindispensable
 
Lorsque les « anti-bagnoles » s’attaquent au symbole de liberté qu’est la voiture, lorsqu’ils dénoncent la société du tout-automobile, on leur rétorque assez souvent que, de toute façon, « la voiture est indispensable ».
 
Cette affirmation, péremptoire, suffit généralement à détruire dans l’œuf toute discussion future: tout argument, toute idée avancée par les « anti-bagnoles » est balayée par le caractère parfaitement indispensable de l’objet. Nous verrons alors nombre de militants tenter d’infirmer cette allégation, sans jamais réussir à faire changer d’avis leur interlocuteurs.
 
Disons-le tout net : oui, aujourd’hui, la voiture est indispensable. Alors, quoi, les écolos ont-il bouffé de la vache du cheval enragé? Comment peuvent-ils ne pas voir que la voiture est indispensable? Pourquoi se battent-ils contre ce qui est nécessaire?
 
Je pense pour ma part que l’incompréhension entre « anti » et « pro » vient d’un problème de temporalité. Lorsqu’un anti-voiture expose ses idées, on imagine généralement qu’il veut voir disparaître l’intégralité des voitures de la rue dès le lendemain. Mais alors, rétorque le quidam judicieusement, comment je fais pour aller au boulot? Faire mes courses? Emmener le gamin à son cours de Rugby? Aller voir tante Germaine ce week-end? Et les magasins, comment seront-ils approvisionnés?
 
Bien entendu, chacun de ces problèmes a une réponse, mais la plupart du temps elles s’étalent dans le temps. Réponse typique pour le trajet au boulot: habiter moins loin du boulot, relocaliser l’activité, prendre les transports en commun, développer les réseaux de transport en commun, développer les réseaux cyclables, etc.
 
Ainsi, d’une problématique présente, la réponse se projette dans le futur.
 
Et même si, pour une grosse partie des déplacements, il existe une alternative (aller chercher son pain à 500m, se rendre à la gare située à 1km, etc.), il n’en demeure pas moins qu’en l’état actuel de la société, la voiture est indispensable pour la majeure partie de la population.
 
Alors, quoi, est-ce que « Un Vélo Qui Roule » a retourné sa veste? Serait-on subitement devenus pro-voiture?
 
Hé bien non, au contraire: le fait que la voiture soit indispensable aujourd’hui est un argument supplémentaire en faveur de la lutte contre la société du tout-automobile. Dire « la voiture est indispensable », c’est aussi dire « nous n’avons pas le choix ». C’est cette dictature extraordinaire qu’il faut absolument combattre. Comment a-t-on pu, en quelques dizaines d’années à peine, passer d’un monde sans voitures ou presque, à un monde où celle-ci est indispensable? L’homme aurait besoin d’eau, de nourriture, d’air, de sommeil… et d’une voiture? Comment peut-on accepter d’être à ce point inféodé à cet objet de métal puant, bruyant, terriblement dangereux et incroyablement coûteux [1] ?
 
L’action individuelle, à base de « si on veut, on peut » [2], certes nécessaire et salutaire, n’est pas suffisante pour combattre l’implacable rouleau-compresseur qui, à force de bétonnage et d’étalement urbain, rend la voiture indispensable. Ainsi, se battre contre la société du tout-voiture revient à réclamer que la voiture redevienne un moyen de transport parmi d’autres, qu’on peut choisir d’utiliser ou non. Ce combat devrait être mené à la fois par les amoureux de la voiture et leurs détracteurs, puisqu’il revient à réclamer le retour du choix pour tous. Et puis, nul doute que nombre d’automobilistes aimeraient voir les bouchons disparaître…
 
Obtenir ce simple résultat serait un formidable pas en avant et requiert déjà d’incroyables décisions politiques et changements de mentalités: arrêt de l’étalement urbain et de son corollaire le mitage, relocalisation des activités, ralentissement de la ville [3], fin des gigantesques pôles commerciaux au profit des commerces de proximité [4], arrêt de la glorification irrationnelle de la possession d’une voiture notamment à travers la publicité, etc.
 
Une fois ce combat mené et gagné, il sera beaucoup plus simple de réagir aux éventuels problèmes soulevés actuellement, par exemple sur l’état des réserves pétrolières ou de matériaux: si vraiment le prix du pétrole continue d’augmenter, alors il sera aisé de se passer de voiture dans une société qui n’est plus construite pour elle, et si on trouve effectivement une super-énergie-propre-révolutionnaire-grace-au-progrès, il sera de même aisé de continuer à utiliser la voiture si on veut.
 
 
[1] d’après l’Automobile club de France (lobby pro-voiture), on a les chiffres suivants pour 2011 :
 
- Voiture neuve « low cost » de 4 CV, 9000 km par an : 4500€/an (0,50€ du km)
- Voiture neuve de 6 CV, 9000 km par an : 6000€/an (0,65€ du km)
- Voiture d’occasion de 6 CV, 9000 km par an : 2500€/an (0,30€ du km)
- Voiture neuve de 5 CV, 15000 km par an : 7500€/an (0,50€ du km)
 
 
 
 
[3] voir la campagne pour la ville à 30km/h : http://www.fubicy.org/spip.php?article365
 
 
[4] ce qui permettrait, de surcroît, de revitaliser l’activité économique, si l’on en croit Christian Jacquiau dans Les Coulisses de la grande distribution, sorti en 2000, où il indique que chaque emploi créé dans la grande distribution détruit trois à cinq emplois dans le secteur des PME et du commerce de proximité, ce qu’a confirmé la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP). Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Jacquiau
 
 
 

En panne ? Youcef se déplace pour réparer votre vélo !

Carte de visite allo mécano vélo

Youcef devient auto-entrepreneur !

 Ancien salarié gestionnaire de l'atelier du Collectif Vélos en Ville, passionné de bricolage, Youcef lance en 2013 une activité inédite sur Marseille : Allo Mécano Vélo, la réparation mobile !

 Vous êtes en panne ?

Lire la suite : En panne ? Youcef se déplace pour réparer votre vélo !