24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi  : 17h30 - 20h30
Jeudi : 18h00 - 20h30
vendredi : 18h00 - 20h00
Samedi : 11h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Retour sur le week-end cyclo-camping au lac d'Esparron

WEcyclo Esparron1
WEcyclo Esparron2
C’est un gros groupe qui est au départ de ce week-end. En effet, nous sommes 17 à nous retrouver à la gare de Manosque ce samedi 25 juin. Direction Est pour atteindre Gréoux-les-Bains. Le temps est très chaud et la première difficulté arrive : c’est un bon col qui va nous mettre en condition. Une fois au sommet, après quelques bouffées de chaleur, nous avalons rapidement la descente vers Gréoux où nous pique-niquons le long du Verdon. Une fois la sieste et une petite baignade passées, nous reprenons la route. La montée qui suit, pour atteindre le sommet du barrage d’Esparron, est un véritable calvaire (dénivelé très impressionnant et chaleur assommante). Mais tout le monde arrive en haut avec un visage plus ou moins coloré. Ensuite, nous parcourons quelques petits vallons qui nous ont permettent d’admirer depuis des points hauts, le lac d’Esparron ainsi que de magnifiques champs de lavande. Une fois arrivés à Esparron-de- Verdon, nous prenons le temps de piquer une tête dans le lac, histoire de se rafraichir un peu, avant de se diriger vers notre camping (qui avait surtout une allure de ferme, où les poules, coqs et paons gambadaient en toute liberté). Petit apéro/pique-nique collectif jusqu’à ce que la nuit tombe. Cela n’a pas arrêté l’ardeur de certains d’entre nous qui ont improvisé quelques chansons (flûte et harmonica étant de mise). Le lendemain matin, quelques courageux se lèvent tôt afin de faire du canoë et ainsi admirer les gorges du Verdon. Pendant ce temps, une moitié du groupe, resté au camping, décide de rentrer directement vers la gare la plus proche, afin d’éviter les grosses chaleurs. Vers midi, une autre partie du groupe rejoint les canoéistes pour manger au bord du lac, piquer une tête et se faire bronzer. Par la suite, certains décident de repartir vers Manosque (où leurs voitures les attendent), pendant que d’autres font route vers la gare de Meyrargues. Le retour vers Gréoux-les- bains est difficile, mais moins chaud que la veille (le vent de face nous rafraîchissant un peu). Un fois à Gréoux, les cris des supporters nous font réaliser que l’équipe de France de football joue au même moment et vient de scorer. La suite du parcours est un faux-plat descendant jusqu’à Meyrargues. Sur le papier, cela a l’air simple, mais le très fort vent de face, tel un mur, nous bloque littéralement et nous force à pédaler dur, même lors des descentes ! Nous traversons ainsi Vinon-sur- Verdon (où nous faisons le plein d’eau), St Paul lez Durance (avec un passage rapide devant la centrale du CEA de Cadarache) et Peyrolles. Le vent ne faiblit pas, mais notre motivation reste intacte, même si nous peinons un peu. Nous attrapons le train de 19h à Meyrargues de justesse, 5 minutes avant son passage en gare, pour un retour bien mérité vers Marseille.

Johann

Vidéo Balade à Aubagne

Visite guidée par un non-voyant