24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi  : 17h30 - 20h30
Jeudi : 18h00 - 20h30
vendredi : 18h00 - 20h00
Samedi : 11h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




La commission Aménagements Cyclables
 
Pour que la prise en compte des cyclistes dans l'espace public marseillais soit une réalité, le Collectif Vélos en Ville veille et agit !

La commission « Aménagements cyclables » travaille pour la prise en compte des intérêts des cyclistes dans l’espace public marseillais, c’est-à-dire, le vôtre, et donc le nôtre.
Pour cela, la commission porte une parole citoyenne et cycliste dans les lieux de concertation et de débat.
 
Nous nous réunissons chaque mois à 18h30 au local : les jeudis 6 avril, 4 mai, 1 juin, 6 juillet, 3 août, le 7 septembre et le 5 octobre.
Vous êtes les bienvenus !

 

 

Voies de bus ouvertes aux vélos : retour sur l'action peinture du 16 septembre 2017

Voie de bus vélo Paul Peytral Marseille 2On l'a dit, on l'a fait !

Suite au refus de l'ex-communauté urbaine de Marseille Provence Métropole d'ouvrir les voies de bus aux vélos, l'association avait publié un article et un communiqué de presse sur l'historique de la situation et organisé une action peinture d'ouverture de voies de bus.

La Marseillaise du 18 septembre consacre un article sur cette action.

Le choix de l'ouverture d'une voie de bus s'est portée sur le Boulevard Paul Peytral ou une petite trentaine de bénévoles se sont acheminés pour entamer les travaux de peintures consistant à apposer des logos vélos à intervalles réguliers sur la voie de bus.

Le choix de ce boulevard n'est pas anodin et il est pertinent à plus d'un titre.

Voie de bus vélo Paul Peytral Marseille 1Tout d'abord, le Bd Paul Peytral qui passe devant la préfecture passe donc devant l’institution qui se porte garante du respect de la législation française auprès des collectivités territoriales.

Ensuite, la voie de bus qui emprunte ce boulevard à sens unique n'est évidemment pas ouverte aux cyclistes et dans le sens est-ouest empêche donc les cyclistes de pouvoir réaliser cet itinéraire qui relie la rue de Rome au cours Pierre Puget, d'où l'intérêt d'ouvrir la circulation aux bicyclettes.

Voie de bus vélo Paul Peytral Marseille 3Pour finir, cette voie est actuellement limité à 30 km/h ce qui, de fait, rend obligatoire la circulation des cyclistes dans les deux sens comme le stipule l'article R. 412-28-1 du code la route : « Lorsque la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 30 km/h , les chaussées sont à double sens cyclable pour les cyclistes ».  Cette mise en cohérence était à réaliser avant le 1er janvier 2016 et ce qu'a fait, pour un nombre limité de rue l'actuelle métropole comme vous pouvez le voir ici.

L'association Vélos en Ville attend donc maintenant la mise en conformité permanente de ce boulevard par la métropole suite à sa mise en conformité temporaire et gratuite par les citoyens.

L'association Vélos en Ville attend également que la métropole ouvre plus largement les voies de bus aux vélos comme c'est le cas dans toutes les villes de France. Pour se faire, la métropole peut compter sur la collaboration de l'association locale d'usagers que constitue le Collectif Vélos en Ville.

En attendant, vous pouvez donner votre avis sur la cyclabilité de Marseille grâce à l'enquête nationale actuellement en cours.

Double sens cyclable rue Montgrand MarseilleBonus : L'association en a profité pour faire les peintures de logos vélos de la rue Montgrand et palud qui sont en double sens cyclable mais qui ne sont indiqué par aucun panneau ou presque.

A nouveaux dix ans après

 
velo - Marseille - 2017 v 2-01
 
Communiqué de presse :  À NOUVEAU DIX ANS APRÈS
 
Il y a 10 ans, le Collectif Vélos en Ville a réalisé un premier comptage des cyclistes dans notre bonne vielle ville de Marseille. Il s’est substitué ainsi aux Pouvoirs Publics, dont c’est pourtant l'une des missions.

Dix ans après, les choses n’ayant pas beaucoup évolué, nous avons encore une fois repris nos tablettes et nos crayons pour réaliser un nouveau comptage, dont voici les résultats.

Premier constat : la population cycliste marseillaise augmente sûrement. Malgré le peu de cas que l’on fait d’elle, elle a doublé en 10 ans, progressant en moyenne de 7 % par an.

Par comparaison, Bordeaux Métropole a vu le nombre de ses cyclistes augmenter de 18,6 % en 1 an et Lyon Métropole de 26 %; c’est là que l’on mesure les effets d’une politique volontariste en la matière.

D’après le dernier rapport de l’INSEE (janvier 2017) qui comptabilise enfin les vélos au niveau national, les 1,5 % de la population marseillaise qui se rendent à leur travail à vélo, les « vélotaffeurs » comme on les appelle, représentent donc quand même 13 000 cyclistes... électeurs !
Le Collectif Vélos en Ville, qui compte actuellement 1 600 adhérents, accueille les 11 400 autres cyclistes les bras ouverts, pour les aider à défendre leurs intérêts.

Deuxième constat : 2,5 fois plus de cyclistes hommes que de femmes. Les femmes se mettent beaucoup plus volontiers au vélo urbain quand elles se sentent en sécurité... dont acte !

Troisième constat : presque autant de femmes recensées à vélos à assistance électrique que d’hommes.

Quatrième constat : trois fois plus de vélos personnels comptabilisés que de vélos en libre service et ce malgré l’absence flagrante de stationnements sécurisés pour les garer le soir.

Cinquième constat : c’est comme par hasard sur les sites pacifiés suite à des travaux, tels que le débouché de la Canebière sur le Vieux Port, que la fréquentation cycliste a explosée : + 424 % par rapport à 2007 alors que la moyenne d'augmentation sans travaux se situe à 94%.
 
 
 
L'association tient, encore une fois, à remercier tous les bénévoles qui ont pu rendre cela réalisable aujourd'hui et il y a dix ans.

Participer au baromètre des villes cyclables

baromètre des villes cyclablesLors des élections législatives, nous vous avions parlé de l’initiative « Parlons-Vélo » portée par la FUB (la Fédération des Usagers de la Bicyclette) à laquelle le Collectif Vélos en Ville est adhérent. Grâce à une mobilisation d’ampleur nationale, cette initiative a été couronnée de succès : le vélo est devenu un réel sujet politique lors des législatives, des engagements ont été pris et il est désormais possible de s’appuyer dessus pour "pousser" des propositions favorables au vélo et faire que les conditions de circulation à vélo continuent de s'améliorer en France.

Lire la suite : Participer au baromètre des villes cyclables

Marseille et le collectif accueille le congrès des villes et territoires cyclables

Club des Villes et Territoires CyclablesLe 10, 11 et 12 octobre Marseille accueillera le congrès du Club des Villes et Territoires Cyclables (CVTC), un club de collectivités regroupant aussi bien des régions que des communautés de communes.

Voilà plusieurs années que le Collectif milite pour que l'ex-communauté urbaine de Marseille Provence Métropole (MPM) adhère à ce club car il persuadé que c'est la première étape indispensable pour que la métropole développe une véritable politique cyclable. Dans cette optique, l'association avait organisé une journée mobilité au Pharo le 18 septembre 2013 en collaboration avec MPM et à laquelle il avait invité le Club des Villes et Territoires Cyclables. Jusqu'alors MPM ou la métropole n'avait jamais participé à un événement du club alors que l'association avait été, elle, invitée à venir parler lors des rencontres nationale du club, le mercredi 16 mars 2016 à Paris.

Aujourd'hui, et 4 ans plus tard, nous allons sans doute voir cette adhésion au club se concrétiser lors de la tenue du congrès  à Marseille.

Le Collectif Vélos en Ville, sera présent durant les trois jours du congrés. Il acueille notamment la FUB, la fédération dont il est adhérent, qui exposera pendant ces trois jours, en lui offrant un soutien logistique. L'association a également co-organisé, la soirée ciné vélo qui aura lieu le mardi 10 octobre. Enfin, il interviendra dans l'atelier N°9 du mercredi 11 octobre en présentant, entre autre, les résultats de l'étude ADEME sur les ateliers d'autoréparation fédérés au sein du réseau de L'Heureux Cyclage.

La Marseillaise, le 18 septembre 2017

LaMarseillaise 18092017
 
 
Un article de la Marseillaise suite à l'action peinture du samedi 16 octobre 2018.
 

Comment doubler le nombre d'aménagements favorables aux cyclistes...

… en un temps records et pour un prix dérisoire ?


La semaine européenne de la mobilité
AB017065---tramway-et-véloLa Semaine Européenne de la Mobilité 2017 est résumée cette année en  « Sharing gets you further »  ou  « Partager, c'est aller plus loin ». C'est également, durant cette semaine que se déroule en France, le 16 septembre, la journée du transport public… Il n'en faut pas beaucoup plus pour que le Collectif Vélos en Ville vous propose de  partager le transport public et notamment ses infrastructures. C'est pourquoi on vous propose de passer à l'action.

Mais de quoi parle-t-on au juste,  quand on parle d'infrastructures de transport public ?

Lire la suite : Comment doubler le nombre d'aménagements favorables aux cyclistes...

Chave Wars : Mais que faut-il de plus ?

photo article libération vélo MarseilleSuite à notre dernier article de la saga Chave Wars, le journal libération du premier week-end de septembre qui dédiait plusieurs pages à la bicyclette en France a choisi pour illustrer l'article sur Marseille une photo du Boulevard Chave.
 
Si avec toutes ces lettres et des photos de 25 cm dans des journaux à grand tirage, notre président de métropole qui est aussi notre maire ou encore le maire de secteur (dauphin officiel du maire) ne se bouge pas, on sait plus ce qu'il faut faire...
 

Libération, samedi 2 septembre 2017

libération 2 septembre 2017 Vélo Marseille collectif vélos en ville
 
 
Marseille, "Le vélo est une cause perdue ici"
 
Vous pouvez lire la version web de l'article ici.
 

Chave Wars : Le retour du piéton

terrasse Bd Chave juin 2017
On en parle rarement mais le Collectif Vélos en Ville agit à la fois pour la promotion du vélo mais aussi pour tous les transports alternatifs à la voiture particulière (comme le stipule ses statuts) et donc en premier lieu pour l'autre mode actif largement pratiqué : la marche à pied.
 
C'est ainsi que continuent les démarches du Collectif pour redistribuer l'espace public sur le Bd Chave : Plus de vélos, plus de piétons, plus de terrasses, mais moins de voitures s'il vous plait.


Lire la suite : Chave Wars : Le retour du piéton

Et encore un nouvel aménagement !

CVV bdStLucie 1Et cinquante mètres de plus ! À cette vitesse là, on aura une ville cyclable dans 2 500 ans… une paille à l'échelle de l'histoire de Marseille. Après notre intermède suite au recours en tribunal administratif du mois de mai, nous revenons sur ce nouvel aménagement qui fait une suite logique mais pas géographique à celui du boulevard Bouge du mois d'avril.
 

Lire la suite : Et encore un nouvel aménagement !

La Marseillaise, le 29 avril 2017

"Marseille : victoire judiciaire pour le Collectif Vélos en Ville"
 
Le lien vers la version web est ici.
 
Cliquez ci-dessous pour découvrir l'article :
 

Lire la suite : La Marseillaise, le 29 avril 2017

Marsactu, le 27 avril 2017

"La métropole une fois de plus sanctionnée pour l’absence de voie cyclable"
 
Le lien vers la version web est ici.
 
Cliquez ci-dessous pour découvrir l'article :
 

Lire la suite : Marsactu, le 27 avril 2017

Et de sept ! Septième procès perdu par la métropole. Mais quand cela s'arrêtera-t-il ?

800px-Desautel, Collectif Vélos en Ville, Métropole Aix-Marseille-Provence, LAURE, L228-2, avenue Desautel, procès, victoire, Tribunal administratifDe la mauvaise volonté

C'est en effet le septième (et non pas le sixième) procès que la métropole (ou l'ancienne MPM) perd contre le Collectif Vélos en Ville pour non respect de l'article L228-2 du code de environnement. Si il fallait un exemple plus frappant de la mauvaise volonté de la métropole, il faudrait qu'elle interdise purement et simplement les vélos dans la ville, mais elle ne le peut pas, bien heureusement.

Si vous voulez un historique vous trouverez des articles ici, ici, ici et sur notre site internet.
 

Lire la suite : Et de sept ! Septième procès perdu par la métropole. Mais quand cela s'arrêtera-t-il ?

Boulevard Bouge toi à Vélo

CVV BdBouge 1, Collectif Vélos en Ville, Marseille, Boulevard Bouge, Aménagements cyclablesUn nouvel aménagement cyclable, ça se fête non ? Et en plus un nouvel aménagement qui n'est pas, pour une fois, réalisé pour éviter un recours en tribunal administratif ! Mais quelle mouche a donc piquée la métropole ? Révolution des modes de pensées ou tactique souterraine ?
 

Lire la suite : Boulevard Bouge toi à Vélo

Ambition centre-ville : le nouveau projet de la Mairie de Marseille

ambition centre-ville, Collectif Vélos en Ville, Marseille, Mairie, Ambition centre-ville, Aménagements cyclables, UrbanismeC'est en effet sous ce titre que se cache le nouveau projet de la mairie de Marseille qui était juste là sous embargo médiatique. Mais que se cache-t-il donc alors de si secret ?

Personne n'en avait entendu parler jusqu'au 5 avril et la réunion à la CCIMP et c'est avec ce texte que le Collectif Vélos en Ville était invité à participer à la réunion du vendredi 7 avril 2017 à l'Alcazar :

Sous l'impulsion du Maire de Marseille, les équipes municipales travaillent actuellement à l'élaboration d'un vaste plan de rénovation du centre ville. Dans ce cadre, une démarche "Ambition Centre Ville" a été entreprise sous le pilotage de la Délégation Générale Ville Durable et Expansion visant non seulement à mieux appréhender les attentes des administrés et des utilisateurs du centre ville, mais également à définir un plan de charge précis afin d'accroître son attractivité.
 

Lire la suite : Ambition centre-ville : le nouveau projet de la Mairie de Marseille

La Marseillaise, le 7 avril 2017

« En trois coups de pédales vous y êtes ! » : bataille juridique pour une piste cyclable à Marseille
 
Le lien vers la version web est ici.
 
Cliquez ci-dessous pour découvrir l'article :
 

Lire la suite : La Marseillaise, le 7 avril 2017

Go met', le 27 mars 2017

"[Transports] Vélo, marche… le collectif Ramdam se mobilise autour du plan d’actions des mobilités actives"
 
Le lien vers la version web est ici.
 
Cliquez ci-dessous pour découvrir l'article :
 

Lire la suite : Go met', le 27 mars 2017

À Marseille, on DÉ-fait des aménagements cyclables

rue Barthelemy3-2 web cvv, Collectif Vélos en Ville, Marseille, rue Barthélemy, Aménagements cyclables, Pistes cyclablesÀ défaut de ne pas faire d'aménagements cyclables, on les défait comme ça on fait quelque chose !

La preuve en images.
 

Lire la suite : À Marseille, on DÉ-fait des aménagements cyclables

Marseille en rêve !

amenagements cyclables web cvv news, Collectif Vélos en Ville, Marseille, Aménagements cyclablesVous rêvez d’une ville plus humaine, plus sympa, moins polluée, où la bagnole ne serait pas reine et où ce serait enfin un plaisir de se déplacer à vélo … nous aussi !

Le collectif milite pour cela et pour faire avancer les choses, il a besoin de vous .
 

Lire la suite : Marseille en rêve !

L'affaire Monte Cristo

CVV web Monte Cristo 1Non, ce n'est pas le titre de la prochaine sitcom de l'été sur TF1 mais une des dernières infractions à la loi française par la Métropole Aix-Marseille-Provence.

La rue Monte Cristo relie le boulevard  Roosevelt à l'est de la Canebière avec la Place Sébastopol, qui n'a d'ailleurs de place que le nom...

En mars 2016 cette rue est réhabilitée, c'est à dire qu'il faut comprendre par ces termes élégants que l'on a cassé les trottoirs pour la transformer pour le meilleur et pour le pire, comme on peut le voir sur la photo ci-contre (vu celle-ci, cela va être difficile de nier).
 

Lire la suite : L'affaire Monte Cristo

La Provence, le 21 octobre 2016

La-Provence-21102016-les-cyclistes-un-vrai-danger, La Provence, Collectif Vélos en Ville, Aménagements Cyclables, Marseille
 
Vous pouvez également consulter la version web ici.

Et de cinq procès perdus : le BHNS Nord

BHNS Nord, Rue de Lyon, MarseilleEt de six !  Six procès que la Communauté Urbaine de Marseille Provence Métropole devenu Métropole d'Aix-Marseille-Provence perd pour non-respect de la loi LAURE en faveur des aménagements cyclables.
Alors quand on entend le président de la métropole dire : "Nous appliquons à Marseille les règles et lois de la République", cela ne nous fait pas vraiment rire.
Ce sixième procès concerne le Bus à Haut Niveau de Service de Bougainville à Saint-Antoine et cela commence à devenir une habitude chez MPM de faire appel des décisions de justice.
En effet, la métropole avait déjà été condamnée pour cet aménagement mais tout comme pour le boulevard d'Athènes, elle aime désormais persister dans un profond déni, en faisant appel.
 
À chaque fois ces appels se soldent en échec. Nous voici donc à cinq procès perdus, un record national pour non respect de la loi LAURE.
 
Le problème c'est que le déni peut aller loin :
 
Etape 1 : je refuse la concertation préalable que me propose l'association
Etape 2 : je ne fais pas l'aménagement
Etape 3 : je répond à l'association que je refuse de faire l'aménagement par refus du recours gracieux
Etape 4 : je m'en défend en justice et je perd
Etpae 5 : je fais appel de la décision de justice et je perd
Etape 6 : je ne fais et ne ferais toujours rien
 
Va-t-on vraiment devoir encore et encore faire appel à la justice pour contraindre la ville à respecter les 5 décisions de justice prises ?
 
Que nous apprend cette nouvelle décision de justice ?
 
Comme on peut le voir sur la photo, effectivement il n'y avait pas la place de faire deux voies de circulation pour les voitures et également deux voies de stationnement pour les voitures.
Et pourtant, c'est bel et bien ce qui a été réalisé par la communauté urbaine
Et pourtant, on appelle cela un BHNS c'est donc censé avoir une (ou deux) voie de circulation spécifique pour le Bus.
Et pourtant, la loi stipule l'obligation de faire des aménagements cyclables alors qu'il n'y a de loi qui oblige à faire des stationnements de voitures.
 
C'est ce qu'a notamment jugé la cour d'appel en stipulant dans son arrêt du 10 octobre 2016 :
"la communauté urbaine de Marseille Provence Métropole n'est pas fondée à soutenir que ces besoins et contraintes (la forte demande de stationnement et le stationnement sauvage) ne lui permettaient pas d'aller au-delà de ce qu'elle a prévu (ne pas faire d'aménagement cyclable).
 
Ouf ! on avait presque un doute à force...
 
La suite ? ce sera pour l'avenue Desautel épisode 25...

SCOOP : La Canebière enfin cyclable !

DSC05199La Canebière poursuit sa mutation au gré des usages que l'on en fait et que l'on veut en faire : après avoir été un talweg puis l'un des plus grands comptoirs de chanvre au monde et enfin un aspirateur à bagnole, La Canebière devient enfin cyclable avec une nouvelle étape décisive. Si, si !

La destinée des plus beaux endroits n'est pas un long fleuve tranquille et pourtant cet endroit là avait bien commencé par être le lit d'un cours d'eau au centre de la future Marseille. Il deviendra ensuite un lieu de production puis de consommation. Pendant ce temps, la circulation s'installe avec tout d'abord des trams puis des automobiles, des automobiles et puis que des automobiles.

CANNEBIERE-BAS-SANS VOITURENéanmoins, après 52 ans d'absence, en 2007, c'est le retour du tramway sur La Canebière qui essaye tant bien que mal de se faire une place. À cette époque votre association n'était pas encore suffisamment armée et lors du bras (de chemin) de fer entre la voiture et le tramway, la grande oubliée de l'histoire sera la bicyclette (comme trois ans après à Arenc et huit sur la rue de Rome)

Cependant, quelques années plus tard le 5 mars 2012, le bas de La Canebière devait être rendu aux piétons (voir illustration). Il faut comprendre par là, l'équation "rendu aux piétons" = "sans voitures" et par sans voitures il faut comprendre avec des bus, des cars, des petits trains, des taxis et des scooters, des motos et des automobilistes perdus ou déterminés. Mais dans tous les cas, la Canebière est interdite au vélo car du Boulevard Dugommier vers le Vieux Port la circulation des bicyclettes est désormais interdite !

velocanebire2-web-webNi une ni deux, après un courrier à la communauté urbaine, le Collectif Vélos en Ville organise une manifestation de protestation le 5 mai 2012. Et bien qu'à ce moment là, on nous ait dit " d'accord, on fait la manifestation mais honnêtement c'est comme si vous l'aviez, La Canebière", il faudra quand même organiser une seconde manifestation le 22 septembre pour obtenir ce droit de circuler sur la partie basse de la Canebière.

Que d'efforts !

Et enfin, en 2016, la toute nouvelle métropole d'Aix-Marseille-Provence et la mairie du 1/7 sont touchés par la grâce divine !

Car depuis 2008, sur la partie supérieure maintenant, entre le boulevard Dugommier et l'église des réformés, deux voies étaient encore réservées aux voitures dans le même sens de circulation alors que le débit de voiture y était devenu très faible : une place disproportionnée pour les automotosolistes, une double voie surdimensionnée par rapport aux besoins.

Mais voici quelques mois donc qu'un panneau est apparu sur la canebière (voir première photo) qui permet donc aux cyclistes de pouvoir descendre La Canebière dans un double sens cyclable. Oui vous ne rêvez pas : les cyclistes peuvent désormais descendre la Canebière des réformés au vieux port !

800px-Cycle contraflow Rennes 2Alors tout n'est pas parfait, puisqu'il manque quelques-uns de ces panneaux "m9v2" notamment au début de la canebière et aussi quelques panneaux "c24a" (ci-contre) à l'attention des automobilistes pour leur signaler la venue des cyclistes dans l'autre sens.

A vrai dire, il manque tellement de panneaux que l'on aurait presque des doutes sur la véritable volonté de rendre la Canebière aux cyclistes. On va donc mener l'enquête et si d'aventures, nous nous rendions compte que tel n'est pas le cas, alors on se devra sans doute de ré-ré-organiser une manifestation. Et ça risque d'être drôle.

C'est quand même pas comme si il n'y avait pas la place sur plus de 40 mètres de large !

Que faut-il penser de l'aménagement du Vieux-Port phase 2 ?

Vieux-port phase 2Ou devrait-on dire : "que fallait-il penser de cet aménagement ?", tant tout était déjà écrit avant même les travaux (notamment l'avis de votre association). Retour historique sur l’élaboration de ce projet et de ses conséquences.

On ne parlera pas ici de l'aménagement du vieux port phase 1 où le collectif avait du batailler durant des années pour obtenir des voies de bus partagées avec les vélos. On ne parlera pas non plus des nombreux efforts déployés par la suite pour qu'une signalisation verticale et horizontale le signale…

Il s'agit ici de parler de la phase 2 du vieux port, une phase qui consiste ou plutôt consistait à aménager « le reste » du vieux port, c'est à dire entre la rue du chantier et le bassin de carénage sur le quai de rive neuve et à partir de l’Hôtel de ville sur le quai du port. Évidemment, les travaux n'ont finalement concernés (il faut espérer pour le moment) que le quai de rive neuve.

Et que s'est-il donc passé sur le quai de Rive-Neuve ?

Quasiment rien, comme nous le signalions le 30 avril 2015 à 14h00 lors de l'enquête publique concernant ces travaux et pour  laquelle nous vous avions invité à participer. Sur le registre de l'enquête, à la page 2 de notre contribution manuscrite, il était pourtant indiqué : « cette absence de changement est particulièrement frappante lorsque l'on regarde les illustrations ». Nous y dénoncions également la place du vélo dans les stationnements prévus : « stationnement quai de Rive-Neuve : 20 places réservées aux deux roues (les fameux deux roues), 8 aux vélos en libre-service et 0 pour les vélos privés c'est à dire le nôtre, le vôtre…
Et enfin, pour finir nous dénoncions la qualité des documents mis à disposition dans lesquels il était totalement impossible de savoir ce qu'il serait effectivement réalisé tant la résolution des images étaient pitoyables…

Et que peut-on lire sur le rapport de l’enquête publique rendu par le commissaire enquêteur au sujet de notre contribution qui pourtant était sans doute la plus grosse contribution à l’enquête ?

Rien, encore une fois ! Et ce n'est pas très étonnant finalement, vu le comportement du commissaire enquêteur le 30 avril 2015. Aucune réponse à nos questions, aucune volonté de nous montrer les documents. Il a même fallu que l'on sorte de la salle à chaque fois que quelqu'un venait consulter le dossier que nous étions pourtant en train de consulter… pas moins de cinq interruptions pour une durée inconnue. Même la contribution écrite au registre a du être plusieurs fois interrompue. Cela en dit long sur la qualité de l'enquête. Heureusement que le commissaire enquêteur adjoint était lui,  plus collaboratif…

Et, quel est donc le résultat final ? Quelle a donc été la réponse de la communauté urbaine de Marseille Provence Métropole devenue métropole d'Aix-Marseille-Provence à notre courrier relatif à l'aménagement du quai de Rive-Neuve ?

Les vélos circuleront sur la voie de bus qui sera aménagée

Sauf que, comme on le disait dans l'enquête publique, il n'y a pas eu de changement, puisque la voie de bus n'a pas été rallongée : elle débutait et débute toujours après la rue du Chantier. On notera d’ailleurs la taille microscopique du panneau qui l'indique.

Et donc à la question que nous pose les journalistes de La Provence :
Fallait-il une piste cyclable sur le quai de rive neuve ?

Nous répondons :
La question est plutôt fallait-il faire quelque chose sur le quai de rive neuve car si c'est uniquement pour donner de l'argent à une compagnie de travaux, il n'y a pas besoin de faire d'enquête publique.

Certains diront que nos propos ne sont pas tout à fait exact. En effet, une voie de circulation (sur les deux) a été retirée dans le sens sortant (vers le palais du Pharo) sur 150 mètres. À la fois, il n'y pas de véhicules qui empruntent cette voie mis à part ceux provenant du parking (sous-terrain) du cours Estienne d'Orve : une de ces verrues urbaines de centre ville qui empêchent d'aménager la ville et de réduire les voies de circulation tout en favorisant la venue de voiture en centre ville.

Dans tous les cas pour le vélo rien n'a changé, encore une fois...

France 3 Provence-Alpes : "19/20", le 8 mai 2016

Dimanche 8 mai 2016, un reportage au sujet du Collectif Vélos en Ville a été diffusé lors du 19/20 du France 3 Provence-Alpes. À cette occasion Philippe Buffard, administrateur du Collectif Vélos en Ville et responsable de la commission aménagements cyclables, était invité.
Vous pouvez revoir le reportage en streaming ici.

Retour du bon sens (cyclable), ou presque...

leretourdubonsens webVous n'avez sans doute pas raté cette récente invention marseillaise paru dans notre précédente newsletter : Et Marseille inventa le double sens 2 roues motorisées.
Il n'aura pas fallu 5 jours pour que le bon (double) sens (cyclable) reprennent le dessus ou presque.
Oui presque...
 
Il faut tout de même avouer que sur ce coup là, la Communauté urbaine de Marseille Provence Métropole ou plutôt la désormais Métropole de Aix-Marseille-Provence (MAMP) a plutôt été réactive. Après l’article parut sur notre site web le mercredi 13 avril, il s'en est suivi un article dans le journal la marseillaise trois jours plus tard  et à ce moment là, le problème était déjà presque réglé, comme en témoigne notre photo prise le lundi 18 avril au soleil couchant.
Le moins que l'on puisse dire est que le site internet de votre association préférée est lu par plus de monde que l'on ne pourrait le croire…
C'est donc un retour du bon (double) sens (cyclable), ou presque, avec le panneau qu'il convient de poser dans le cas présent.
Presque car, il subsiste tout de même dans cette rue, 147 nouvelles places de parking pour les deux roues motorisées et toujours pas l'ombre d'une place de parking vélo. Dans une ville encore une nouvelle  fois primée comme ville la plus polluée pour sa qualité de l'air comme on peut le voir ici et il serait quand même de bon ton de privilégier des modes de transport non polluant comme l'impose un nombre presque incalculable de textes de loi et autres documents de planification stratégique.
Alors on peut féliciter la communauté urbaine de MPM de Guy Tessier d'avoir décidé de créer 400 places de stationnement supplémentaires afin de parvenir à un total d'un millier pour les deux roues (motorisées hein!) afin de canaliser l'invasion mais on entend tout de même de pied ferme un plan de création de stationnement vélo qui prendra place dans un Schéma Directeur des Modes Actifs digne de ce nom ! Notamment si « Il s'agit d'une volonté politique clairement affirmée et c'est pourquoi nous plaçons le curseur là où nous pensons qu'il est le plus juste. »
Bon on se décide à l'appliquer la loi ou pas ?

La Marseillaise, le 18 avril 2016

Et Marseille inventa le double sens 2 roues motorisées...


 DS2RM news
 
2roues web
 
ds2RMX1 web
a
 
1parking2RMrue des docks web
 
a
2parking2RMrue des docks web
 
a
ruedesdockssensinterdit web
 
 
a
entre rue des docks web
a
Pour faire simple et court, il existe depuis déjà plusieurs années la possibilité pour les aménageurs de faire des double sens cyclable (DSC), à savoir une rue qui est en sens interdit pour les voitures mais où les cyclistes peuvent rouler dans les deux sens. Cet outil a déjà largement prouvé son intérêt pour développer le vélo urbain, réduire les détours imposés aux cyclistes (dû le plus souvent au stationnement automobile) tout en préservant les espaces piétons et en augmentant la sécurité de tous les usagers.
Marseille a fait de timides tentatives ces dernières années dont la première rue pour laquelle il avait fallu faire une manifestation afin d'obtenir un marquage au sol.

Deuxième chose a bien comprendre : il n'existe pas de catégorie de moyen de transport qui s’appellerait les « deux roues ». En entretenant un flou autour de ce mot, on empêche de faire la différence entre les vélos et les deux roues motorisés qui n'ont en commun que le nombre de roues (et encore). On retrouve cet amalgame dans certaines enquêtes statistiques biaisées de fait et avec les parkings deux roues marseillais contre lesquels le Collectif Vélos en Ville milite.


Autrement dit, un double sens 2 roues (DS2R) est un non-sens et c'est pourtant ce qu'a réalisé la communauté urbaine de Marseille Provence Métropole : oui, vous avez bien entendu ! Une sorte de double sens cyclable que les deux roues motorisés, scooters et motos, pourraient emprunter !

Erreur de panneau, maladresse ? On a des raisons de douter…

Premièrement, car le panneau n'existe pas et que donc il a fallu le commander spécialement.
Deuxièmement, et ce n'est quand même pas anodin, la mise en place de cette voie s'est accompagnée de l’installation de pas moins de 157 places de parking 2 roues sans arceaux, autrement dit pour les motos et les scooters (sur cinq emplacements de dizaines de mètres de long représentant la quasi totalité de cette rue de plus de 300 mètres) : ça défrise !

Combien de place pour les parkings vélos ? Euh, ben, c'est qu'en fait… euh… et bien… y en a pas !
Mais la collectivité n'est elle pas censée montrer l'exemple en terme de mobilité alternative ou à minima respecter la loi à ce sujet (décret préfectoral puis loi de transition énergétique sur les PDA) ? Ne doit-elle pas respecter le code de la route à savoir que les 2 roues motorisées n'ont pas le droit de prendre les sens interdits à l'envers ?
Cet aménagement a au moins le mérite d'afficher clairement la couleur : la loi tu sais où tu peux te la mettre ?


Et l'arrêté de circulation ou de stationnement dans tout ça ? Voilà un document officiel qui pourrait lever le doute sur les intentions de MPM. Et bien, il n'existe pas. Ou pas encore peut être.
Étrange qu'un aménagement puisse déjà être effectué sans arrêté alors que certaines rues de Marseille n'ont toujours pas été aménagée bien que leur arrêté de zone de rencontre a été pris il y a plusieurs années. Sans doute des questions d'urgences et priorités qui nous échappent.

Seuls points positifs :
Les cyclistes peuvent emprunter cette voie ; c'est quand même un minimum dans un double sens, surtout vu le nombre de fois que l'on a demandé cet aménagement.
Le marquage au sol a été effectué, ce qui porte à trois rues dans la deuxième ville de France où le marquage au sol est présent : rue Fontange (obtenu après manifestation et peinture maison), rue Moustier (où réside votre association et après demande au maire) et ici.

Bon, ok ils ont aussi un peu oublié quelques panneaux de DS2R au milieu de la rue à une intersection...

Mais ça se passe où au fait ?

C'est là que c'est marrant : Rue des Docks, autrement dit là où siège (entre autres) la direction de la voirie de MPM responsable de cet aménagement et la présidence de cet institution !

Non, sérieux ?

Si, si…

L'ironie de l'histoire

programme rencontre 2016 webL'ironie de l'histoire c'est lorsque toutes les moyennes ou grandes villes de France sauf Marseille se réunissent pour parler de vélo et que c'est l'association de cyclistes urbains marseillaise qui y participe voire témoigne.
Quand l'expertise de l'association sur la loi LAURE rejoint le CVTC, le wiklou et Paris.
Le Club des Villes et Territoires Cyclables (CVTC) est un un réseau de collectivités territoriales engagées pour le développement de l’usage du vélo au quotidien et de la mobilité durable.
Toutes les villes de France de taille moyenne ou grande font partie de ce club sauf Marseille et toutes les villes à moins de 20km d'elle. 
Ce n'est pourtant pas faute d'avoir attiré l'attention de MPM sur cela depuis des années. Votre association avait même invité le vice-président du club à parler lors de la journée mobilité le 18 septembre 2013.
Pourtant Marseille n'est toujours pas membre du club alors que Aix-en-Provence et Toulon y sont.
Et pour la prochaine rencontre nationale du club Marseille sera encore absente. Et pour la seconde fois c'est le Collectif Vélos en Ville, qui pourtant n'est pas censé être là, qui sera présente. La première fois c'était à Dijon le 7 octobre 2011.
L'ironie c'est quand la journée s'intitule : "nul n'est censé ignorer le vélo".
L'ironie c'est quand l'association est invitée à cette journée pour parler de l'observation de la loi LAURE, une loi pour laquelle Marseille Provence Métropole a été jugée par cinq fois pour infraction.
Vous pouvez trouver un article sur la loi LAURE et son cadre d'application rédigé par le Collectif Vélos en Ville sur le site web du Wiklou, le wikipedia du vélo en France à cette adresse.

La place Carli Version 4

Nouveau rebondissement dans l'affaire de la place Carli :
Après la version 1 de la place avec les bouquinistes, la version 2 avec rien du tout et la version 3 avec uniquement des voitures, le Collectif Vélos en Ville est heureux de vous présenter la version 4 datant du 29 février qui fait suite à notre précédent article du mois de janvier.
Et bien figurez-vous que, coïncidence, le grand ménage a été fait seulement un mois après notre article !
 
Version 1 (2008) :
carli 2008
 
Version 2 (2013) :
Carli 2013
 
Version 3 (2015) :
carli 2016
 
Version 4 (février 2016):
Carli20160229
 
Avec de toutes nouvelles protections anti-voiture :
Carli20160225
 
 
Plutôt que de s'imaginer qu'il y a un lien entre notre article et ce grand ménage nous préférons croire que désormais la Ville de Marseiile et la communauté urbaine de Marseille Provence Métropole sont juste plus réactifs aux débordements que ses rues peuvent connaitre.

L'Express, le 3 mars 2016

Plus d'articles...

  1. Retour sur l'opération "Stationnement très gênant" du vendredi 26 février
  2. La Marseillaise, le 29 février 2016
  3. Annonce du Plan Vélo du conseil départemental du 13
  4. 20 Minutes, le 26 février 2016
  5. Stationnement désormais très gênant sur pistes cyclables
  6. Stationnement très gênant
  7. La Place A. et F. Carli (1er Arr)
  8. Vous repasserez une troisième fois !
  9. Le fait est assez rare...
  10. Mais où est la piste ? Et bien, elle est revenue...
  11. Le fabuleux projet de la SOLEAM pour Noailles
  12. La Provence : le 13 octobre 2015
  13. Rue Paradis des voitures, enfer des piétons
  14. Chave Wars Episode 4 : la saga continue
  15. Rendez-vous à la préfecture
  16. Mais où est la piste !?
  17. USES : Le Boulevard Baille, nouveau concurrent pour le prix du meilleur aspirateur à bagnoles
  18. La Provence, le 20 septembre 2015
  19. Appel pour une ville accessible à tous
  20. Etat des lieux des aménagements cyclables à Marseille
  21. Quoi de neuf à l'Est ? Le Clou Rouillé du Collectif Vélos en Ville ?
  22. Modification du code de la Route (et tarif des PV !) par Décret Partage de la Voirie du 02.07.2015
  23. Une bonne nouvelle pour les déplacements actifs
  24. Du devenir de la rue de Rome
  25. La Marseillaise, 18 avril 2015
  26. Et de quatre procès perdus : le boulevard d'Athènes
  27. Mort de rire !
  28. Conférence/débat sur le partage de la rue à Aubagne
  29. Concertation publique Rond-Point de la place du Général Ferrié
  30. Boulevard Chave : ils ont osé ! #3
  31. La Marseillaise, 2 février 2015
  32. La Provence, 28 janvier 2015
  33. TPBM, 28 janvier 2015
  34. Boulevard Chave : ils ont osé ! #2
  35. 20 Minutes, 24 novembre 2014
  36. La Marseillaise, 20 novembre 2014
  37. Marseille 2015 : Capitale des tribunaux administratifs perdus
  38. Le silence assourdissant de la Communauté Urbaine
  39. Boulevard Chave : ils ont osé !
  40. Boulevard d’Athènes : Où en est-on ?
  41. Avenue de Grand Pré
  42. Rue d'Italie
  43. Vieux-Port Phase 2 : Participez !
  44. Another one « Recours en Tribunal administratif »
  45. Stationnement illicite à Marseille : une campagne de communication de la ville
  46. 20 minutes, 7 octobre 2014
  47. Marsactu, 6 octobre 2014
  48. La Marseillaise, 6 octobre 2014
  49. MICRO-SONDAGE sur la " zone de rencontre Velos-Autos-Motos-Piétons " Noailles-Opéra-Belsunce
  50. Joyeux anniversaire le Collectif Vélos en Ville !!!

Pour une zone apaisée visible à Noailles

Par arrondissement

Pistes cyclables