24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi 1er mai : Fermé
Mardi : 16h00-21h00
Mercredi : 17h00-21h00
Jeudi : 16h00-21h00
Vendredi : 17h00-20h00
Samedi : 11h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Agenda de ministre

CVV officiel, Collectif Vélos en Ville, Marseille, Ministre, OfficielLe Collectif Vélos en Ville a eu l'honneur de voir son agenda rempli par la visite consécutive d'une ministre et d'une "inter-ministre".

Le lundi 30 janvier 2017, c'est la secrétaire d'état chargée de la politique de la ville, Hélène Geoffroy qui est venue visister votre association lors de sa visite du quartier de Noailles. En présence du député Patrick Mennucci et de la vice-présidente en charge de la politique de la ville Arlette Fructus la visite a évoqué le projet de la SOLEAM pour Noailles que nous vous relations ici.

Le mercredi 5 avril 2017, c'est le tour à la coordinatrice interministérielle pour le développement de l'usage du vélo, Sylvie Banoun, de venir visiter l'association. Ce fût l'occasion d'échanger pendant près de trois heures sur les difficultés rencontrées au niveau de l'état et au niveau de Marseille pour développer le vélo. L'entrevue s'est soldée par une visite du quartier qui reste ce que l'on fait de mieux à Marseille en terme d'aménagements cyclables : on ne rit pas s'il vous plait !

Nouveau ! Les adhésions et dons en ligne

Innovation webLe Collectif Vélos en Ville est heureux de vous présenter deux nouveautés auxquelles nous pensons depuis longtemps.
 
La première c'est la possibilité d'adhérer à l'association via notre site internet. Jusqu'à aujourd'hui la quasi-totalité des adhésions se faisaient à notre atelier d'autoréparation et majoritairement par nos adhérents interessés par la possibilité de bénéficier de celui-ci. Les adhésions en ligne vous permettrons de marquer votre soutien à notre action de promotion du vélo et des alternatives à la voiture particulière sur l'aire d'Aix-Marseille-Provence même si vous ne passez jamais à l'atelier. Ce soutien est vital car notre nombre d'adhérents est un levier politique puissant et les cotisations représentent une part loin d'être négligeable de notre budget et donc de nos actions.
 
La seconde, dans la lignée de la première, rend possible les dons en ligne en faveur de notre association. À une époque où un français sur quatre est donateur sur internet*, il était temps que nous nous mettions à la page pour nous ouvrir de nouvelles options de développement. Il est possible de faire un don ponctuel ou de mensualiser votre soutien. Si vous croyez en nous, en nos actions pour l'amélioration de notre ville et de notre métropole, n'hésitez plus ! D'autant plus que l'association est reconnue d'interêt général et que vos dons sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, on peut alors voir le don comme une manière de choisir à quoi serviront vos impôts.
 
Pour mettre en place ces innovations, nous avons choisi d'utiliser Helloasso, la première plateforme de financement participatif dédiée aux associations. Il s'agit d'une initiative française et entièrement gratuite, donc sans frais de gestion : 100% de votre argent va au Collectif Vélos en Ville.
 
On place un peu d'espoir dans ces nouveaux outils : l'espoir de développer notre association en nombre d'adhérents et en possibilité de financement de nos actions, l'espoir de pouvoir peser un peu plus sur les décisions d'aménagements de notre ville et de notre métropole et l'espoir de pouvoir continuer à faire ce que nous faisons de mieux : vous donner l'envie et les moyens de faire du vélo.
 
Pour conclure, on vous citera Khalil Gibran : "Tout ce que vous avez sera donné un jour. Donnez donc maintenant pour que la saison de donner soit votre et non pas celle de vos descendants".
 
*Source : 5e baromètre annuel Limite-IFOP sur les e-donateurs, en partenariat avec Faircom, mars 2015
 
 

collecte de vélos

 

Le Collectif Vélos en Ville recrute un(e) animateur-trice d'atelier et d’activités hors les murs

L’association

Le Collectif Vélos en Ville est une association reconnue d'intérêt général et agréée pour la protection de l’environnement située dans le centre ville de Marseille. Elle est composée de plusieurs dizaines, voire centaines de bénévoles, de salarié(e)s, de services civiques et est pilotée par un conseil d’administration de 14 bénévoles élus par les 1400 adhérent(e)s à jour de cotisation. L'objectif de cette association militante est de promouvoir l’utilisation du vélo en ville et également des autres alternatives à la voiture particulière. C’est une association unique en son genre dans le paysage français, de nombreuse fois récompensée par des distinctions locales ou nationales.

En 2016, le Collectif Vélos en Ville fêtera ses 20 ans d’existence et autant dire que dans ce laps de temps, elle a développé bon nombre d’actions pour atteindre ses objectifs : atelier participatif et solidaire, Vélo-école, grands événementiels, conseil en écomobilité, conseil en aménagement cyclable, balades, etc.

Toute cette dynamique ne serait être possible sans toutes les ressources vives que compte l’association. Or, une si grande équipe nécessite beaucoup de coordination tant le projet associatif est complexe. Le Collectif Vélos en Ville recherche donc une personne pour assurer un poste d’animateur-trice de l’atelier participatif et solidaire et des activités hors les murs.

 

Objectifs et effets attendus de la création nette du poste

  • Assurer l’animation de l’atelier “dans les murs”

  • Faciliter l'implication des bénévoles

  • Développer les activités de l’atelier afin de favoriser l'auto-financement de l'association « dans » et « hors » les murs

  • Entretenir et développer les partenariats locaux et régionaux

Lire la suite : Le Collectif Vélos en Ville recrute un(e) animateur-trice d'atelier et d’activités hors les murs

Le Collectif Vélos en Ville recrute un(e) chargé(e) de la filière de réemploi des cycles

L’association

Le Collectif Vélos en Ville est une association reconnue d'intérêt général et agréée pour la protection de l’environnement située dans le centre ville de Marseille. Elle est composée de plusieurs dizaines, voire centaines de bénévoles, de salarié(e)s, de services civiques et pilotée par un conseil d’administration de 14 bénévoles élus par les 1400 adhérent(e)s à jour de cotisation. L'objectif de cette association militante est de promouvoir l’utilisation du vélo en ville et également des autres alternatives à la voiture particulière. C’est une association unique en son genre dans le paysage français, de nombreuse fois récompensée par des distinctions locales ou nationales.

En 2016, le Collectif Vélos en Ville fêtera ses 20 ans d’existence et autant dire que dans ce laps de temps, elle a développé bon nombre d’actions pour atteindre ses objectifs : atelier participatif et solidaire, Vélo-école, grands événementiels, conseil en écomobilité, conseil en aménagement cyclable, balades, etc.

Le Collectif Vélos en Ville souhaite en 2016 développer son activité de réemploi de la filière cycle. Cette activité déjà présente au sein de l’association nécessite pour être étendue de coordonner les ressources vives que compte l’association et de développer de nouvelles ressources et débouchés. Le Collectif Vélos en Ville recherche donc une  personne pour assurer un poste de chargé(e) de la filière de  réemploi des cycles

 

Objectifs et effets attendus de la création nette du poste

  • Développer la filière de réemploi et recyclage des cycles

  • Faciliter l'implication des bénévoles

  • Améliorer l'autofinancement de l'association

  • Entretenir et développer les partenariats locaux et régionaux

Lire la suite : Le Collectif Vélos en Ville recrute un(e) chargé(e) de la filière de réemploi des cycles

Semaine Européenne de réduction des déchets

En 2013, les Français possédaient 26 millions de bicyclettes, dont plus de 9 millions qui n’avaient pas été utilisées dans les douze derniers mois. Cette même année, on estime à 1,5 million le nombre de vélos détruits par an.

Parmi ces vélos, nombreux étaient parfaitement réparables, ou au moins réemployables sous forme de pièces détachés.

Quel gaspillage!

Dans notre atelier participatif et solidaire, une joyeuse équipe d’une trentaine de bénévoles donne des conseils aux adhérents pour remettre en état leurs montures.

Parfois une réparation très simple (pose de rustine, réglage de frein…) permet de faire repartir le vélo pour plusieurs années de service.


A l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, le Collectif Vélos en Ville organise une opération de collecte de vélos.

Si vous avez un vélo inutilisé et poussiéreux dans votre cave, coincé entre la lampe de grand mère et l’appareil à raclette, vous pouvez venir nous le donner.

Ces donations sont importantes pour notre association car elles nous permettent de réparer et remettre en circulation ces vélos à prix modiques, et d’alimenter notre stock de pièces détachées pour remonter d'autres bicyclettes.


Vous pouvez nous les donner à notre local au 24 rue Moustier (quartier de Noailles) pendant nos horaires d’ouverture.

Nous organisons aussi 3 ateliers mobiles où vous pourrez amener vos dons ou venir réparer gratuitement vos vélos.

  • Le samedi 21 novembre à partir de 10h au parc Borely, ce sera aussi l’occasion de découvrir la vélo école ou de faire un gravage antivol sur son vélo

  • Le mardi 24 novembre à partir de 10h sur le marché du Prado

  • Le mercredi 25 novembre à partir de 10h sur le marché de la Rose

     

Si votre syndic souhaite vider ses caves à vélo, n'hésitez pas à nous contacter, nous pouvons nous en occuper.

Vous pouvez aussi venir nous aider à démonter ces vélos lors des apéros-démontage dans notre local le Vendredi 20 novembre et le Jeudi 26 novembre à partir de 19h.

Tout le monde est le bienvenue.


Recyclage ? Réemploi ? Quel est la différence ?

Le réemploi c’est  la réutilisation et/ou la réparation d’objets inutilisé.
Le recyclage c’est la transformation de ces objets en matière première qui sera ensuite utilisée par la suite pour produire de nouveaux objets (consommation très importante d’énergie).

Dans les atelier nous favorisons le réemploi, le recyclage est le dernier recours. Pour en apprendre plus sur ces problématiques l’heureux cyclage a fait un document intéressant : pré-étude sur les filières locales de réemploi des cycles.

COP21, le CVV au sommet

stop climat crime vélo bicyclette cop21Dans quelques semaines, les représentants des états du monde entier viendront à Paris discuter de l’avenir climatique de notre planète.
Vous en avez assez des paroles?
Alors participez aux actions du Collectif Vélos en Ville en faveur du climat. Les idées les plus folles circulent. Avant la grande marche pour le climat du 29 novembre, aidez nous à gonfler un ballon 8m3 à l’aide d’un pot d’échappement d’une voiture pour rendre visible le volume CO2 produit par un moteur lambda en une heure. Le ballon sera posé sur le toit de la voiture pour la pousser à la casse avec un joyeux cortège de cyclistes, affublés eux de ballons de baudruche volants. Ou encore dessiner une représentation géante de notre terre sous l’ombrière avec 400 kg de glace pilée qui fond, qui fond, qui fond, imperceptiblement ou presque.

Atelier de préparation le 23 octobre à 18h00 au Collectif Vélos en Ville
Contact : Benjamin 06 76 07 54 88

Un savon de Marseille

cube-de-savon-de-marseille-400g-oliveOn vous le concède la blague est facile lorsque l'on parle d'un savant ou plutôt d'un chercheur marseillais. Mais il faut dire que celui-ci a bien cherché les cyclistes tout de même.
Mais alors que dit un chercheur reconnu pour ses travaux sur les bactéries lorsqu'il s'exprime sur les cyclistes dans un hebdomadaire national ? La réponse est facile : il tient le discours d'un marseillais bien attaché à l'utilisation de sa voiture quitte à dire des énormités sur les cyclistes urbains.
 
Voici donc l'article de Monsieur Raoult : Le vélo tue plus... que tout ce qui vous fait peur
 
Et que dit Monsieur Raoult des véritables statistiques d'accidentologie ? Et que dit-il de cette enquête de l'observatoire régional de santé de l'île-de-France qui indique que les bénéfices sont 20 fois plus élevés que les risques?
 
On vous laisse lire la réponse argumentée d'un journaliste blogueur à Le Monde ici
 
Et ci-dessous, le droit de réponse du Collectif Vélos en Ville à cet "hebdomadaire" national :
 
Monsieur,

Peut-on être professeur de médecine émérite et chroniqueur dans un hebdomadaire ? Certes oui, mais les billets d’humeur doivent, me semble-t-il, rester dans la limite des compétences de l’écrivain.
Vous avez lancé un cri d’alarme dans « Le Point » de la semaine dernière sur la dangerosité de la circulation à vélo ! Vous nous dites que celui-ci serait source de mort vicieuse et insoupçonnée : pensez, ne voilà-t-il pas que le deux-roues à pédales tue plus que le Chikungunia !
Difficile de savoir si l’on peut mourir du Chikungunia à vélo, mais imaginer que l’on meure plus en vélo qu’en se déplaçant par un autre moyen de transport est ridicule. On pourrait toujours triturer les chiffres pour leur faire dire quelque chose dans ce sens, mais les statistiques sont têtues : selon l’ONISR (securite-routiere.gouv.fr), 158 victimes à vélo sont à déplorer en 2014 (et non 164, comme vous le dites, ce qui fait 8 heureux…).
Malheureusement, c’est une augmentation par rapport à 2013 (147 victimes) mais sur la période 2000-2014, la mortalité a baissé de 42% !
Complétons pour 2014 : 503 pour les piétons, 168 pour les cyclomoteurs, 624 pour les motos, 1 661 pour les véhicule de tourisme, 58 pour les poids lourds, 216 pour les autres transports, soit un total de 3 388 victimes. Et pour vous faciliter la tâche, voici les pourcentages dans le même ordre : 15%, 5%, 5% (pour les vélos), 18%, 49%, 2%, 6%. Votre constat, M. Raoult, est donc spécieux.
En fait, notre chroniqueur cherche surtout à dénoncer le comportement des cyclistes : il a raison, il y en est de dangereux !
Mais vous devriez ouvrir les yeux quand vous vous déplacez dans Marseille, puisque vous y travaillez et sans doute y vivez, pour évaluer la part de dangerosité des transports ! Il n’y a pas, à notre connaissance, de cycliste ayant causé la mort d’automobiliste, ni de piéton non plus - ou alors par crise cardiaque, mais c’est difficile à vérifier ! Par contre le nombre d'automobilistes stationnant sans remords sur les passages piétons, sur les bandes cyclables ou sur les trottoirs, sans semble-t-il craindre le gendarme, est totalement vertigineux.
Et sans doute ne vous êtes vous pas rendu compte que les règles de circulation avaient changé : il existe aujourd'hui des double-sens cyclables (voie à sens unique où les cyclistes sont autorisés à circuler dans les deux sens), des "cédez le passage cycliste au feu rouge". Bien entendu, la majorité des cyclistes ont leur permis de conduire.
Vous devriez surtout conclure que l’attention portée aux vélos, en particulier à Marseille, est insuffisante ; que le vélo est un moyen de transport permettant de réduire la pollution et de maintenir en forme des organismes trop sédentaires. Vous devriez aussi savoir que les victimes cyclistes sont pour les deux tiers morts sur les routes et non dans les espaces urbains. Plutôt que de répandre la peur à propos du vélo et ses victimes insoupçonnées, vous devriez vous rassurer, rassurer vos lecteurs, pratiquer l’engin et en vanter les bienfaits.


René DIAZ, vice-président du Collectif Vélos en Ville – Marseille


P.S. :
Si nous voulions être ironique nous pourrions rajouter :

a) le vélo en ville tue moins que le mariage, 174 morts violentes dans le couple (Le Point du 9 Juin 2013)
b) Evoquer Ebola est sinistrement grotesque : 10 000 morts dans trois pays à la population totale de 21 millions...

Nous pourrions aussi citer :
 
 

Contact

Nous contacter

Veuillez remplir ce formulaire en complétant tous les champs requis. Nous vous contacterons dès que possible.
Conditions d'utilisation: en transmettant ce formulaire, vous acceptez de nous communiquer les données qu'il contient, protégées par notre charte de confidentialité et la loi sur la protection des données.

Bienvenue

 

 

site en construction

(ouverture prochainement)