24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h00 - 21h00
Mardi - mercredi  : 18h30 - 21h00
Jeudi : 17h30 - 21h000
vendredi : 18h00 - 20h00
Samedi : 11h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Retour sur le weekend cyclo-camping à Rians

janvier 2017 1253Quelle chance on a ce WE du 25 et 26 février !!!
D'abord un groupe sympa. Ensuite, un magnifique soleil qui nous attend à la gare St Charles. 13 participants sont au rendez-vous.
Saluons à cette occasion l'arrivée de Mattia et de Fannie, un italien doublé d'une québecoise, le CVV a recruté à l'international !!!
 
 
janvier 2017 1268
weekend01
weekend02
A l'arrivée du train à Gardanne, tout le groupe passe par le centre-ville pour que les "étourdis" fassent leurs dernières courses. Rappelons, à ce propos, qu'il est souhaitable de venir avec ses repas froids déjà prêts pour éviter de faire attendre tout le monde.
Ensuite, nous regagnons vite fait le pied de la Ste Victoire, du côté de Beaurecueil. La montagne s'offre à nous. L'ambiance est joyeuse, les amandiers en fleurs nous sourient, la vie est belle quoi. Nous faisons une petite photo de groupe et nous voilà déjà repartis pour la suite de la randonnée. Une belle côte nous attend. A défaut de nous réchauffer les cœurs, elle a le mérite de nous réchauffer le corps. Tout là-haut, c'est la récompense et c'est superbe. On comprend mieux pourquoi Cézanne a été inspiré par ces lieux.
Pour nous, c'est le panorama idéal pour se poser et pour faire le pique-nique qui va bien. On s'allonge dans un champ et le tour est joué. On échange, on partage, on prend le temps. C'est aussi ça les WE à vélo. Evidemment, comme c'est la coutume, le pique-nique dérape en sieste. Bientôt, le silence entoure le groupe. C'est le bonheur assumé.
Nous entamons ensuite la descente jusqu'à Puyloubier. Là-bas, nous faisons un petit crochet pour boire un café chez les anciens de la Légion étrangère. Le moment est surréaliste mais ça fait aussi partie du jeu. La pause terminée, nous voilà déjà sur un magnifique chemin qui monte lentement le long de la Ste Victoire. Comme le soleil commence à baisser, il offre des couleurs formidables à ce si beau tableau. C'est un cadeau de Dame Nature.
Il ne nous reste plus qu'une belle descente pour arriver à Rians. Il est 16H. C'est la bonne heure pour arrêter le pédalage.
Au gîte, nos hôtes nous ouvrent les portes avec gentillesse et nous proposent même un petit goûter d'accueil sympathique. Au programme, 4/4, jus d'orange et thé. Merci bien. Après l'installation dans les chambres, chacun part se promener dans le village. Ce n'est pas très grand mais ça ne fait pas de mal de se dégourdir les jambes. Le groupe a tranché. Ce soir, une fois n'est pas coutume, nous irons manger au restaurant du village. Après d'âpres négociations menées par Mitch, le prix est réduit et nous voilà tous attablés devant une bonne salade et des pommes de terre sautées accompagnées d'une belle tranche de viande panée. Le vin est partagé et, la fatigue se faisant sentir, tout le monde se retrouve au lit vers 22H30. Waoooh, quelle belle journée !
Après une bonne nuit, nous prenons le petit-déjeuner tous ensemble et c'est le départ pour un retour par le Nord de la Sainte Victoire. 2 collègues nous ont rejoints. Nous roulons à 15. Le soleil est encore avec nous. La journée s'annonce royale.Nous partons vers l'ouest, en direction de Jouques. Le chemin est très bucolique, les amandiers sont en fleurs. Malgré un très léger ennuis mécanique sur le vélo de Mattia, nous poursuivons notre route et atteignons Jouques. Coup de chance, il y a un marché. Nous y faisons donc une halte pour acheter des provisions pour notre pique-nique du midi. Ensuite, nous prenons direction du sud, ou un col nous attends. La montée est rude, le vent, légèrement de face, nous fatigue. Nicolas est le plus affecté par la monté, car étant venu en pignon fixe. Mais par bonheur le sommet du col est là et nous offre un point de vue vraiment magnifique. Point de vue où nous décidons de nous installer pour manger. Un pique-nique au soleil fin février, quel bonheur ! Le soleil est tellement présent que nous en profitons pour y faire une petite sieste. En début d'après-midi, nous reprenons donc la route, en direction de Vauvenargues, où nous passons devant la maison de Picasso. Nous continuons ainsi notre route, plus facilement car en faux plat descendant, jusqu'à Aix-en-Provence. Une grande partie du cortège décide d'aller à la gare pour y prendre le train. Cependant, deux motivés, Hilmer et Johann, décident de continuer à vélo jusqu'à Marseille. Destination qu'ils atteindront sans encombre un peu plus tard, aux moment des dernière lueurs du jour.

Vidéo Balade à Aubagne

Visite guidée par un non-voyant