24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77

Horaires d'ouverture

Lundi, mardi : 17h30-21h00
Mercredi : 17h00-21h00
Jeudi : 16h00-19h00
Vendredi : fermé
Samedi : 13h00-19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Retour sur le weekend cyclo-camping dans le Lubéron

lubron 3 webL'aventure du mois de mai, petite aventure pour certains, grande aventure pour d'autres,  quoiqu'il en soit, pour moi, ça se décide l'avant veille, avec un vélo déjà familier des voyages en itinérance, mais une petite appréhension face à une équipée encore inconnue.
 
Je découvre mes partenaires de week-end à la gare, samedi matin 9h. Nous sommes dix, petits, grands, jeunes et moins jeunes ; moi, deux autres "nouveaux" et sept "habitués" ; toutes et tous accompagné-es de nos fidèles destriers, ornés de sacoches. On se claque la bise, ambiance gaie et légère, l'appréhension s'envole.
 

lubron 2 web
lubron 1 web
Pertuis - tout le monde descend ! Notre équipée s'élance sur les routes, il fait beau, quelques coups de pédales plus tard, Marseille est loin derrière... Paysages champêtres, coquelicots et fleurs de champs, ça sent vraiment fort les vacances. La Tour d'Aigues, Grambois, on s'attend, on se dépasse, on pédale et on papote...Puis il faut suer un peu, gravir quelques centaines de mètres de dénivelé pour atteindre Vitrolles en Lubéron puis le col de l'Aire dei Masco, pour enfin basculer sur l'autre flanc du Lubéron.

On commence à avoir sacrément faim, rapide descente avant de trouver un grand pré, moelleux et verdoyant, parfaitement propice à un bon pic-nique bien mérité. Douce sieste au soleil avant d'avaler quelques kilomètres pour arriver à Céreste, ville qui abrite le troisième meilleur glacier de France, disent-ils... en tout cas, la glace est délicieuse et on se laisse tous tenter !
 
Nous voilà repartis et pédalons jusqu'à Viens, un très joli village médiéval perché à une dizaine de kilomètre de là, puis filons à Rustrel avant de se mettre en quête d'un lieu pour nous installer pour la nuit. Un peu plus loin, à quelques centaines de mètres des ocres et des cheminées du célèbre colorado provençal, nous plantons nos tentes dans un coin idyllique. Les plus vaillants iront se promener dans le colorado tandis que Gilles et moi-même mangeons des cacahuètes dans un hamac en profitant des derniers rayons de soleil. La soirée est fraîche mais nous piqueniquons autour du feu et discutons gaiement sous les étoiles.
 
Dimanche, réveil sous les nuages, pour une partie de notre belle équipée, la nuit fut très froide, sonore pour certain-es, et parfaite pour d'autres ! La pluie menace mais rien ne nous arrête. Petit déjeuner avalé, sacoches ré-installées, nous pédalons jusqu'à Saint-Saturnin-Lès-Apt pour se ravitailler et prendre un café.

Notre prochaine étape est Murs, ou plutôt M-u-r-s (il faut prononcer toutes les lettres) village niché en haut d'une colline où nous cassons la croûte sur les grandes marches de pierre de l'Eglise, trop heureux de notre folle ascension et du repas qui s'annonce. Descente, montée puis nouvelle descente, on file comme le vent, droit sur l'abbaye Notre-Dame de Sénanque, très beau monastère cistercien fondé en 1148 et toujours en activité. Petite pause culture et visite rapide de la chapelle.
 
À ce stade, nous sommes à 5 kilomètres de Gordes, et 3 km à vol d'oiseaux en empruntant ce petit chemin... L'équipe se scinde : certains pousseront leurs vélos sur un sentier caillouteux, flemmards à l'idée de remonter la corniche par la route principale, et d'autres, opterons pour le bitume. Gordes ! village perché figure emblématique du Lubéron.
 
C'est l'heure des adieux, une moitié de l'équipe, craignant le froid et la pluie, décide de filer à Cavaillon reprendre le train. Les plus courageux (et les plus visionnaires certainement : il a fait très beau le lendemain ! ) rejoignent le camping pour une nouvelle nuit sous tente, et demain une nouvelle journée de vélo...

Vidéo Balade à Aubagne

Visite guidée par un non-voyant