24 rue Moustier
13001 Marseille
09 54 58 88 77
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires d'ouverture

Lundi : 18h15 - 21h00
Mardi : 18h30 - 21h00
Mercredi : 17h30 - 21h00
Jeudi : apéro Vigilo à 18h30
Vendredi : 18h - 20h
Samedi : 13h - 19h30
blog-post-petrole-3-80x15-fixe-bleu-gris

Newsletter




Retour sur le week-end cyclocamping du 20-21 janvier à Puyloubier

puyloubier2Samedi, 9h, rendez-vous à la gare Saint-Charles.
J’avais un peu peur de ne pas trouver le groupe mais un petit attroupement de cyclistes vers les quais me laisse penser que je suis sur la bonne piste.  Dans le groupe, il y a deux nouvelles (Magali & moi), et tous les autres sont des habitués, mordus de vélo qui ont pour la plupart déjà fait d’innombrables week-end en vélo, en France ou à l’étranger. Autant dire qu’avec mon vélo trouvé sur le Bon Coin et mon sac à dos, je détonne un peu ! Le groupe est très sympa, il fait beau,  je suis vraiment contente d’être là. 
 
Nous prenons le train pour Gardanne, où nous retrouvons Arnaud, qu’on me présente comme le GPS en chair et en os du groupe; et Nico & Johann, qui sont venus en vélo depuis Marseille. En tout, nous sommes maintenant treize. Nous partons à Aix pour voir les vestiges du palais comtal, avant qu’ils ne soient enfouis à la fin du mois. Impressionnant ! Puis nous attaquons le versant nord de la Sainte Victoire. Pause déjeuner à Vauvenargues, face au château où est enterré Picasso. Sur une petite place, nous trouvons 3 tables et des chaises qui semblaient nous attendre. Michel a même prévu une nappe, le grand luxe ! Malheureusement, le beau ciel bleu du matin a disparu et il commence à pleuvoir.
 
Nous repartons sous la pluie, qui ne nous quittera plus jusqu’au soir. Nous empruntons un chemin de terre sur quelques kilomètres. Avantages : c’est un raccourci et il n’y a pas de voitures. Inconvénient : nous sommes couverts de boue quand nous arrivons au gîte ! Heureusement, Philippe est arrivé avant nous et a allumé les radiateurs.
Le radiateur de la salle à manger est vite entouré de vêtements trempés et de personnes frigorifiées qui tentent de sécher. Le soir : ratatouille maison, riz et crêpes en dessert avec du cidre. Le lendemain, nous repartons sur les routes, avec le soleil cette fois, et beaucoup de vent. Nous passons par le versant sud de la Sainte-Victoire. Le beau temps permet enfin d’apprécier le paysage splendide. A midi, pique-nique à côté du musée des transports de Fuveau. Après manger, nous prenons un bain de soleil et avons du mal à repartir de cet endroit idyllique. La moitié du groupe part vers Gardanne et prend le train pour Marseille tandis que l’autre moitié continue vers le Col Sainte-Anne.
La montée est un peu ardue mais ça valait le coup !
 
puyloubier1
 
D’en haut, on voit les sommets enneigés des Alpes, le mont Ventoux, le massif du Lubéron et j’en passe. La descente en lacets est jouissive. Je suis partagée entre l’envie d’aller à toute vitesse et celle de ralentir de temps en temps pour profiter du paysage. Nous arrivons à Marseille à la tombée de la nuit.
Ce premier week-end à vélo a dépassé toutes mes espérances et pour moi qui n’ai jamais passé plus d’une journée sur un vélo, ce fut toute une aventure ! Merci au groupe d’avoir été aussi chaleureux et attentionné, ça donne envie de revenir !

Vidéo Balade à Aubagne

Visite guidée par un non-voyant