24 rue Moustier
13001 Marseille
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
09 54 58 88 77

Permanences de l'atelier :

Lundi 5 : 18h-21h
Mardi 6 : Mixité choisie sans hommes cisgenre - 18h30-21h
Mercredi 7 : 18h30-21h
Jeudi 8 : 17h15-19h
Vendredi 9 : 18h-20h30
 

Newsletter




Encore raté #257

Place Jean Jaurès, La plaine, Marseille, Loi LAURE, vélo, bicyclette, voituresUn nouveau raté ce mois-ci, et pas n’importe lequel, car nous osons vous parler du réaménagement de la place Jean Jaurès, autrement plus connue sous le nom de « La Plaine ».

Il s’est passé beaucoup de choses depuis les premières annonces du réaménagement de cette place en 2015. Beaucoup de hauts et beaucoup de bas, pour être tout à fait franc. Nous avons volontairement été très discret quant aux annonces faites, et par rapport à tout ce que vous avez pu lire, mais nous n’avons pas été pour autant inactifs.

Nous vous passerons les détails de nos différentes interventions auprès de la SOLEAM, néanmoins nous pouvons vous dire que si tout n’était pas forcément bien parti pour le vélo au départ, nous avions été agréablement surpris, en 2016, par des plans de réaménagement où figuraient bel et bien des aménagements cyclables sur la place. Et pour être tout a fait précis ces aménagements cyclables étaient situés soit sur la voie de circulation transversale, soit contre celle-ci et s’étalaient sur toute sa longueur.

Nous avions ensuite appris que ces aménagements ne seraient finalement peut être pas réalisés, ce qui nous avait alors pousser à mener davantage l’enquête au début de l’année 2018. Malheureusement, toutes nos tentatives sont restées infructueuses.

Aujourd’hui, nous vous invitons à vous faire votre propre opinion de l’aménagement de cette rue, sur place ou grâce à la photo ci-contre,  en gardant à l’esprit :

* l’article L228-2 du code de l’environnement qui stipule que « A l'occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines(1), à l'exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d'aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. »

* Que le stationnement des voitures n’est en rien une obligation légale.
 
Notes:
(1) La jurisprudence que nous vous invitons à consulter en suivant le lien stipule que les aménagements cyclables doivent être fait sur la voie et non pas à 50 ou 500 mètres.