24 rue Moustier
13001 Marseille
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
09 54 58 88 77

Permanences de l'atelier :

Vendredi 01 juillet : 17h-20h
Samedi 02 juillet : 13h-19h
Lundi 04 juillet : 18h-21h
Mardi 05 juillet : Mixité choisie sans hommes cis 18h30-21h
Mercredi 06 juillet : 18h30-21h
Samedi 09 juillet : 13h-19h
 

Newsletter




 

Un nouvel acteur vélo (location et balades) débarque à Marseille !

Marseille vélo baladeBienvenu à Tous en biclou !

Depuis le 4 juin, Cyril et Jean-Baptiste (membre et bénévole au Collectif Vélos en Ville) ont ouvert leur boutique au Vieux-Port, à côté de la mairie. Ils y proposent location, vente, balades accompagnées et aventures à vélos classiques ou électriques.
L’aventure a débuté pour eux, il y a un an et demi. Tous les deux acteurs du milieu de l’Économie Sociale et Solidaire marseillais, les deux compères quittent leurs emplois respectifs dans l’idée de promouvoir et faciliter un autre tourisme : Le tourisme à vélo ! Si vous étiez présent à la fête du vélo, vous avez pu participer à leur balade « Marseille en 2 coups de pédales ». Cyril et Jean-Baptiste sont à votre disposition pour l’organisation de vos balades et voyages à vélo !

Plus d’infos :
site: tousenbiclou.fr
téléphone: 0491444012
adresse: au Vieux-Port de Marseille, à leur boutique du 2 rue de la loge

Ou sur leurs réseaux sociaux : Facebook, Instagram & Linkedin

Il organise leur inauguration le 30 juin à 18h30, à laquelle nous sommes tou·te·s convié·e·s

Des voitures ventouses, grande spécialité marseillaise

vélo Marseille balade Voici une info précieuse d'une cycliste marseillaise pour compléter utilement notre article 'Qui battra le record de la voiture garée le plus longtemps au même endroit à Marseille ?'
Enlèvement de véhicule - mode d'emploi :
 
- si on veut signaler une voiture ventouse ou "stationnement abusif", il faut contacter la métropole au 3013. La métropole fait alors les signalements nécessaires auprès de la police municipale et la voiture ventouse est enlevée dans les 10 jours environ. C'est également possible de le faire avec son compte en ligne ou sur l'appli "Métropole Dans Ma Poche" (anciennement engagés au quotidien).

- si on veut signaler un "stationnement gênant", par exemple un véhicule sur une place de stationnement interdit, on s'adresse à la police municipale directement au 04 91 55 41 01. Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Il faut relancer régulièrement et assidûment pour que la voiture fasse partie de la tournée d'enlèvement des camions de la fourrière. En effet, ceux-ci sont peu nombreux par rapport au travail à effectuer...

Vous pouvez volontiers diffuser ces infos pratiques pour qu'on soit encore plus à signaler les véhicules gênants ou abandonnés qui encombrent nos rues.
 

L'Assemblée Générale ordinaire du Collectif Vélos en Ville : 27 juin 2022 à 18h

Logo CVV janvier19Cher·ère·s adhérent·e·s,
Vous avez envie de savoir ce que l'association a fait en 2021 ? Ce qu'elle va faire en 2022 ? Poser des questions sur les actions à venir pour le développement du vélo à Marseille ? De voter pour le prochain Conseil d'Administration ?

Venez à l'Assemblée Générale du Collectif Vélos en Ville qui se tiendra le lundi 27 juin 2022 à partir de 18h00, au 24 rue Moustier 13 001 Marseille

L'Assemblée Générale est un moment indispensable de la vie associative visant à restituer, échanger et voter l'activité du Collectif. Elle est à destination des adhérent·e·s à jour de cotisation, sachant qu'il n'est jamais trop tard pour adhérer.

L'Assemblée Générale sera suivie du pot des ami·e·s du vélo.

Les délibérations porteront sur l'ordre du jour suivant :

- Le rapport d'activités 2021;

- Le programme d'activités 2022;

- Le rapport financier 2021;

- Le budget prévisionnel de l'année 2022;

- L'élection du Conseil d'Administration;
 
Ces documents seront consultables sur place.

Nous vous remercions de prendre soin, si cela est nécessaire, de renouveler votre adhésion avant la date de cette assemblée générale ordinaire pour ne pas perturber le déroulement de celle-ci.

Pour renouveler votre adhésion, vous pouvez passer au local 24 rue Moustier ou bien adhérer en ligne en suivant ce > lien <
Nous nous permettons d'insister sur l'importance qu’il y a à assister en personne à cette assemblée indispensable au bon fonctionnement de notre association.

Pour le cas où vous ne pourriez pas participer à cette réunion, vous pouvez vous y faire représenter en nous retournant le pouvoir ci-joint.
 
Vous trouverez également sur ce lien les candidatures pour les postes d'administrateurs·trices.

Qui battra le record de la voiture garée le plus longtemps au même endroit à Marseille ?

vélo balade Marseille
À Marseille, un arrêté municipal stipule qu’un véhicule ne peut être stationné plus de 24 heures au même endroit, comme nous l’indique le site web de la ville de Marseille.
 
Sachant que sur la photo qui illustre cet article sur le très sérieux site de la ville de Marseille, on peut compter au moins 10 voitures qui sont mal garées (si vous ne les trouvez pas et que vous conduisez une voiture, nous vous invitons à réviser votre code de la route).
 
Nous avons donc aujourd’hui un candidat à vous proposer pour la voiture garée depuis le plus longtemps à Marseille au 60 boulevard Baille. Preuves à l’appui.
Présente le 26 avril 2022, nous avons retrouvé sa trace sur streetview également en janvier dernier, mais aussi en septembre 2021. Et vu l’état de crasse de la carrosserie, on peut être sûr qu’elle n’a jamais pas bougé de place
 
Marseille vélo balade
Il n’est pas non plus impossible qu’elle soit là depuis janvier 2020. Aujourd’hui, 9 juin 2022 la voiture est toujours là !

On savait les journées longues à Marseille, mais là, c'est un trou spatio-temporel !

Sachant que l’on est également sur une place de stationnement payante, et que celui-ci est surveillé par des scans cars, on peut bien se demander ce qu'il se passe ici.

 
 
Marseille vélo baladeLa police municipale de Marseille peut se vanter d’effectuer des opérations coup de poing comme le 5 mai 2022 dans La Provence, mais elle ne s’occupe vraisemblablement pas efficacement des voitures ventouses même sur du stationnement payant...

La Voie est Libre : Atelier mobile du Collectif le 26 juin !

corniche22.05
 
Comme le 22 mai dernier, lors de la piétonisation de la Corniche, les bénévoles de l'atelier du Collectif Vélos en Ville seront présentes pour vous aider à éliminer ce bruit parasite, enfin régler ces freins qui vous embêtent où diagnostiquer l'origine de ce satané saut de chaîne...
Viendez ! Nous serons au niveau de la place Paul Ricard !

Rejoignez le groupe "vélotaf" !

vélo marseille balade vélotaf
Vous affrontez régulièrement à vélo la jungle de la voirie marseillaise pour aller sur votre lieu de travail ? Vous débordez d'idées pour promouvoir le vélo auprès de vos collègues, ou bien au contraire en recherchez ardemment pour faire basculer les esprits vers plus de vélocipédie au travail ? Le Collectif Vélos en Ville et son groupe de travail "vélotaf" se réunit ce mois-ci en préparation d'un temps fort organisé prochainement dans différentes entreprises lors de la semaine européenne de la mobilité du 16 au 22 septembre. Au menu, ateliers de sensibilisation, formations en entreprise, campagne de mobilisation et challenges vélotafs... et votre idée !

Pour plus d'informations, écrivez à Zacharie : zacharie suivi de "@velosenville.org" et rejoignez le groupe Facebook !

Week-end cyclocamping du 25 et 26 juin à Esparron

vélo balade Marseille vélo balade Marseille
 
Ce sera le dernier cyclo voyage avant les vacances d’été. Profitons-en !
 
Nous nous donnons rendez-vous à la gare St Charles samedi 25 juin à 7 h 00 avec les vélos et tous les bardas. Votre vélo doit être fiable. Nous prendrons le TER de 7 h 41 qui nous conduira à Manosque. Nous y arriverons à 9 h 9. Là-bas, après un petit tour dans Manosque, nous poursuivrons notre sortie à vélo en direction de Gréoux les Bains.
 
En chemin, nous chercherons un bel endroit pour le pique-nique. Après Gréoux, nous roulerons ensuite en direction du camping pour y déposer toutes nos affaires. Notre route continuera jusqu’au lac d’Esparron où ce sera (enfin !) l’instant baignade dans une eau turquoise (et fraîche). Le soir, de retour au camping et ensuite le traditionnel apéro partagé, chacun(e) s’autogèrera pour manger. Vous devrez donc prévoir un repas froid pour le samedi midi, un autre pour le dimanche midi, un repas pour le samedi soir et un petit-déjeuner pour le dimanche matin. La tente, le tapis de sol et le sac de couchage sont bien sûr de rigueur. Vous penserez également à apporter une bonne dose de bonne humeur et de bienveillance.
 
C’est avant tout un voyage à partager. Le niveau de la sortie est de 3 sur 5 pour un total de 28 km aller et la même chose au retour (même si la possibilité de faire un retour de Meyrargues s’offre à nous) En attendant, vous pouvez toujours appeler Michel (Mitch) au 0681667862 pour avoir de plus amples renseignements.
À bientôt sur les routes !!!

Le Collectif Vélos en Ville recrute !

offreBerL’association recherche un(e) chargé(e) de la filière de réemploi des cycles et animation

Objectifs et effets attendus de la création nette du poste
    • Maintenir et développer la filière de réemploi et recyclage des cycles ;
    • Faciliter l'implication des bénévoles ;
    • Soutenir les activités hors les murs ;
    • Améliorer l'autofinancement de l'association ;
    • Entretenir et développer les partenariats ;
 
 
 

Compétences professionnelles
Savoir-être
    • Partager les valeurs de l'association (objet, statuts, etc.) ;
    • Bonnes capacités relationnelles et sens du contact ;
    • Être engagé(e) / militant(e), motivé(e), dynamique et sérieux ;
    • Travailler en collaboration avec les bénévoles, les autres salarié(e)s de l'association et sous la responsabilité du conseil d’administration ;   
    • Intérêt pour la pédagogie ;
    • Intérêt pour la mécanique vélo ;

Savoir-faire
    • Avoir une expérience associative ;
    • Travail d’équipe et en réunions ;
    • Pratique du vélo urbain ;
    • Capacité à monter et suivre des projets en lien avec le plan d’action global et la stratégie de l’association ;
    • Connaissance de l'outil informatique pour la communication et la gestion ;
    • Expérience en mécanique vélo souhaitée ;

Activités de la personne recrutée / Description du poste
    • Assurer la collecte des vélos auprès des particuliers et des partenaires avec l'aide des bénévoles et développer les sources d'approvisionnement de vélos ;
    • Assurer le démontage et le remontage des vélos ainsi que l’organisation de séance avec l’aide les bénévoles ;
    • Gestion du stock de pièces d’occasion et de vélos ;
    • Développement de la vente de vélo ;
    • Participation aux activités hors les murs (animation )

Savoir-faire
    • Avoir une expérience associative ;
    • Travail d’équipe et en réunions ;
    • Pratique du vélo urbain ;
    • Capacité à monter et suivre des projets en lien avec le plan d’action global et la stratégie de l’association ;
    • Assurer certaines permanences pour le bon fonctionnement de l'atelier ;
    • Gestion et réalisation du marquage antivol Bicycode ;
    • Animation de la vie de l’atelier : co-organisation de réunions et sessions de formation ;
    • co-gestion du local : rangement, entretien et amélioration ;


Description du contrat

Contrat : CDD en emploi aidé (Parcours Emploi Compétence) de 12 à 24 mois. Vérifier son éligibilité au Parcours Emploi Compétence, auprès de pôle Emploi ou de la mission locale.

Convention Collective : ÉCLAT

Horaires de travail : 28h à 35h par semaine (suivant le type de prise en charge du contrat aidé)

Salaire brut mensuel : Environ 1 316,46 à 1 645,58€ suivant volume horaire + forfait mobilité durable (41,66€)

Congés : 5 semaines (30 jours)

Lieu de travail : Collectif Vélos en Ville, 24 rue Moustier, 13001 Marseille

Début du contrat : entre le 1er août et le 1er septembre

Merci de nous adresser votre candidature
(Curriculum Vitae et lettre de motivation)
à l’attention de Cyril Pimentel, par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Date limite de candidature : 8 juin 2022 (23h59)
Entretiens : 20 et 24 juin 2022

Communiqué de presse du 24 février 2022

vélo Marseille CollectifMarseille parmi les villes les plus polluées d’Europe

La ville de Marseille est exposée à des concentrations en dioxyde d’azote (NO2) qui dépassent largement la recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Si elle n’est pas la seule ville européenne dans cette situation, elle se démarque malheureusement par son manque d’ambition pour en sortir.
Ces conclusions sont tirées d’un nouveau classement européen, publié aujourd’hui par la Clean Cities Campaign (1). Notre analyse compare 36 grandes villes européennes, dont Paris, Marseille, Lyon et Strasbourg (2), sur base des aménagements créés pour promouvoir la mobilité active et partagée. Elle prend aussi en compte la pollution de l’air dans ces villes.
Marseille est en 26ème position. Ce mauvais résultat s’explique principalement parce qu’elle n’accorde que très peu d’espace aux piétons et aux cyclistes, et parce qu’elle n’a pas de plan ambitieux pour interdire les moteurs thermiques.
 
A Marseille, de 2017 à 2019, la concentration moyenne en NO2 était de 47 μg/m3, soit près de 5 fois au-dessus de la recommandation de l’OMS, ce qui la place en 31ème position de notre classement pour ce critère en particulier. Sur la même période, d’autres villes, comme Paris ou Londres, enregistrent également des concentrations en dioxyde d’azote très élevées. Mais à l’inverse de Marseille, elles font de gros efforts pour promouvoir la mobilité durable dans leurs rues (zone à faibles émissions, système de partage de vélos, etc.).
 
Pierre Dornier, Chargé de la campagne Clean Cities en France, a déclaré : “En Europe, nombreuses sont les grandes villes qui sont exposées à des concentrations en NO2 dangereuses pour la santé de leurs habitants. Mais toutes ne répondent pas à cette urgence sanitaire de la même manière.
Certaines, comme Paris, élaborent des plans ambitieux pour soutenir la mobilité active, partagée et zéro-émission. D’autres adoptent plutôt la
politique des petits pas. Malheureusement, Marseille fait partie de ce deuxième groupe.”
 
La Métropole Aix Marseille Provence vient de présenter un plan de ZFE (zone à faibles émissions) pour le moins modeste. La surface proposée ne
concernerait que 19,5 des 240 km2 du territoire de la ville de Marseille. Et pour le moment, aucune interdiction complète des diesels n’est prévue.
Pour comparaison, l’Eurométropole de Strasbourg prévoit une sortie totale du diesel en 2028, la Métropole du Grand Lyon en 2026 et la Métropole du
Grand Paris en 2024. Cette dernière a également prévu une interdiction des moteurs thermiques à partir de 2030.
 
Marseille est également en retard si l’on regarde la place qu’elle donne aux cyclistes et aux piétons. Seules 2 % de ses rues ont des pistes cyclables, ce
qui la place à l’avant-dernière position dans notre classement. Elle se trouve également en bas du classement (30ème) si l’on regarde la place
qu’elle donne aux piétons. En effet, l'infrastructure séparée pour piétons représente l'équivalent de 22 % de la voirie seulement.
 
Cyril Pimentel, Directeur du Collectif Vélos en Ville à Marseille, a réagi : “Nous déplorons l’inaction des politiques publiques en matière de
mobilités actives qui relègue la cité phocéenne en fin de ce nouveau classement. Ici le seul qui fait quelque chose pour la qualité de l’air, c’est le mistral !”
“A Marseille, 45 % des NOx sont émis par le trafic routier. Marseille peut inverser le cours des choses en s’inspirant des initiatives d’autres villes,
comme Paris : création d’une ZFE ambitieuse, déploiement de pistes cyclables séparées sur les grands axes, fermeture de rues au trafic
motorisé, etc. La pollution de l’air est une réalité, mais pas une fatalité” explique Tony Renucci, directeur général de Respire.
 
En France, le transport routier est responsable de 63 % des émissions d’oxydes d’azote (NOx) et de 18 % des émissions de particules fines PM2.5. À
eux seuls, les véhicules diesel sont responsables de 90 % des émissions de NOx du transport routier. La pollution au NO2 est responsable, chaque
année en France, de près de 7 000 décès prématurés.
 
Notes
(1) La Clean Cities Campaign est une coalition de plus de 50 ONG et dont l’objectif principal est d’atteindre une mobilité zéro-émission dans les
grandes villes européennes d’ici 2030.
(2) Paris est en 5ème position dans notre classement, principalement grâce à ses mesures ambitieuses pour sortir de la mobilité carbonée et pour promouvoir les transports en commun. Lyon est à la 11ème place, avec des scores moyens dans nos différentes catégories. Strasbourg est 20ème, avec une bonne sécurité routière pour ses piétons et cyclistes mais avec des notes sous la moyenne pour l’espace réservé aux personnes et pour la facilité d’utilisation des transports en commun. Le détail du classement est disponible ici.

Communiqué de presse du 11 février 2022

CP-11.02.2022Marseille en pole position des derniers

La FUB (Fédération Française des Usagers de la Bicyclette) a lancé le 14 septembre dernier, la troisième édition du baromètre des villes cyclables. Le Collectif Vélos en Ville, association de promotion des modes actifs et membre de la FUB s’est assuré du portage local de cette initiative et de la participation des Marseillaises et Marseillais. Aujourd’hui nous avons les résultats de cette enquête en ligne permettant à chacun et chacune d’évaluer la cyclabilité de sa ville du point de vue des usagers.

Participation : 2640 votes en 2021 soit une hausse de 50 % alors que la participation dans les autres grandes villes a tendance à baisser pour cette édition (1751 votes en 2019). Une augmentation due à l’exaspération des Marseillaises et des Marseillais face à l’inaction des pouvoirs publics et aux efforts redoublés de l’association dans la communication de ce baromètre.

La note finale : 2,01 ! Cette note qualifie donc le climat vélo à Marseille comme « Très défavorable » selon la FUB. Cette note est à comparer à la note de 1,96 en 2019 soit 2,5 % d’augmentation. Une très timide augmentation sans doute due aux efforts de la Ville de Marseille avec la mise en place d’une nouvelle offre de vélo en free-floating et aux derniers aménagements de la métropole, à savoir le cours Lieutaud et les boulevards recouvrant le Jarret qui ont du mal à convaincre. À n’en pas douter, cette note ne devrait donc plus augmenter lors du prochain baromètre si l’on en croit l’analyse du devenir du plan vélo faite par l’association.

La position : Classée 38eme des 38 plus grandes villes de France Marseille reste en pole position de la course de lenteur. Nous n’avons pas d’autre mot pour qualifier l’incurie des politiques publiques locales en matière de développement des mobilités actives. Cette position vient se rajouter au classement des villes marchables qui relègue également notre ville en dernière position.

Les points les plus forts : Ils ne nécessitent pas d’en parler car même pour nos points les plus forts nous restons en dessous de la moyenne nationale.

Les points les plus faibles : sans grande surprise, les points les plus faibles qui ressortent de cette enquête sont relatifs aux aménagements cyclables avec les plus mauvaises notes sur les affirmations suivantes :

• Pour les enfants et les personnes âgées, circuler à vélo est sûr ;

• Le stationnement des véhicules motorisés (voitures, camions, motos...) sur les itinéraires cyclables est rare ;

• Lors de travaux sur les itinéraires cyclables, une solution alternative sûre est proposée

• Je peux rejoindre à vélo en sécurité les communes voisines ;

• Le réseau d’itinéraires cyclables me permet d’aller partout de façon rapide et directe ;

Les attentes des marseillaises et des marseillais :

Un réseau cyclable complet et sans coupure, rapides et directs avec des pistes et bandes cyclables entretenues et des stationnements adaptés et sécurisés pour les vélos. Un trafic motorisé en ville limité avec une vitesse des véhicules motorisés en ville modérée.

Données cartographiques : Premiers résultats obtenus du troisième baromètre des villes cyclables, ces données nous montrent deux choses : Premièrement, en centre-villes les priorités de notre association sont les bonnes : Prado, Baille, Livon, National, Puget, etc.

Deuxièmement les zones blanches de Marseille, c’est-à-dire les grandes zones où ne figure aucun signalement doivent passer comme prioritaire dans l’aménagement du territoire, car s’il n’y a pas de signalement c’est bien parce qu’il n’y a aucun cycliste aujourd’hui ! CQFD.

Le Collectif Vélos en Ville appelle la Ville de Marseille, la métropole d’Aix-Marseille-Provence, le conseil départemental et la région sud à prendre de réelles décisions a même de faire changer cette situation aussi déplorable qu’irresponsable.

Nouvelle recrue au Collectif

zsofiCVV215.02.2022
 
Le 10 janvier, Zsofi a rejoint le collectif comme salariée au poste d'Assistante administrative, financière, événementiel et communication.

Notre hongroise a quitté le monde marin pour vivre de son histoire d'amour pour les vélos.

Utilisatrice de vélo cargo depuis 5 ans, elle ne connait pas l'impossible et pédale avec ses enfants partout dans Marseille.

N'hésitez pas à lui poser vos questions ou de parler de vélo, vélo cargo, pâtisserie ou chiffres.

Nouvelle recrue au Collectif

velo crozonMi-novembre, Zacharie a rejoint le collectif en tant que salarié au poste d'Animateur d'atelier et des activités hors-les-murs.
 
Dans une vie précédente, il travaillait dans une coopérative de fourniture d'électricité renouvelable. Féru de voyage à vélo, bénévole dans des ateliers parisiens, il a fini par céder à l'appel de sa passion et s'est formé à la mécanique en réemploi ainsi qu'à l'animation d'ateliers.
 
Ses missions au Collectif Vélos en Ville concernent la gestion de l'atelier de réparation solidaire, en lien avec Bérenger, mais aussi et surtout le développement l'éco-mobilité avec le montage et la conduite d'activités à destination de différents publics : animations pédagogiques avec les enfants, prestations auprès d'entreprises et des collectivités... n'hésitez pas à lui soumettre vos idées !

Dernière chance pour la dernière place !

Flyer A6 105x148La FUB (Fédération Française des Usagers de la Bicyclette) et votre association ont lancé mardi 14 septembre la troisième édition du baromètre des villes cyclables. Et celui-ci se termine à la fin du mois !

Deux ans après la précédente édition qui avait recueilli plus de 185 000 réponses dont 1751 votes à Marseille,  nous sommes bien partis pour dépasser cette participation déjà historique.

Marseille y a conforté sa place de dernière de la classe parmi les plus grandes villes de France. Avec une note globale de 1,98 lors de la première édition, elle était alors classée dernière des 99 plus grandes villes de France. Lors de l’édition de 2019, elle a obtenu la note de 1,96 se retrouvant ainsi dernière des 11 plus grandes villes françaises, mais également dernière des 42 plus grandes villes de France.

Si vous pensez que la situation ne s’est pas améliorée depuis la dernière édition et que nous méritons toujours notre dernière place du classement, précipitez-vous pour répondre au questionnaire qui se termine ce 30 novembre.

Si au contraire, vous pensez que les mesures prises par la nouvelle municipalité ou bien que les réaménagements de la Canebière, du cours Lieutaud et du Jarret par la métropole ont amélioré la situation, faites-le également savoir pour encourager les décideurs politiques.

Une seule adresse, https://barometre.parlons-velo.fr/ et en moins de cinq minutes, votre réponse est faite.

Enfin, si vous connaissez des habitants des communes limitrophes de Marseille (Allauch, Septèmes, Simiane, La penne, etc.), transférez-leur vite le lien vers le questionnaire du baromètre afin que leur commune soit qualifiée et apparaissent dans les résultats finaux (sans doute bon dernier aux côtés de Marseille).

On compte sur votre participation et celle de vos proches !

Prochaine réunion commission juridique !

Depuis un an, une commission juridique est créée au sein du Collectif. Les confinements n'ayant pas pu permettre une rencontre entre bénévoles, nous vous proposons la prochaine réunion le 29 juin à 18h30 au Jardin du Pharo. La mission et le rôle exact de la Commission juridique sont à délimiter, mais parmi les propositions déjà lancées nous avons :

- rédaction de fiches sur les droits et obligations des cyclistes ;
- mise en place d'une permanence juridique ;
- conseil d'un.e ami.e policier.e bénévole;
- développer la relation de l'association avec la Préfecture de police et continuer les actions menées avec elle.

Si l'on vous a volé votre vélo, si vous avez expérimenté la " bienveillance " des conducteur.euse.s marseillais.es, si vous avez déposé une plainte liée à votre vie de cycliste, ou si vous êtes tout simplement intéressé.e  par ce genre de question et que vous voulez participer à la vie de la commission. N'hésitez pas à contacter Sophia (référente de la commission) pour plus d'informations (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Pour ceux.lles qui ne pourraient pas venir, nous présenterons à la rentrée notre fonctionnement pour l'année à venir.

N'hésitez pas à nous communiquer vos mésaventures à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour nourrir notre réflexion !

Nous vous souhaitons une très bonne année 2021 !

Capture décran 2021-01-04 16-14-09Le passage à la nouvelle année permet de faire le bilan d'une année passée. Alors même si 2020 était une année étrange et pleine d'incertitude, il s'en est passé des choses !
De nouvelles personnes qui savent rouler, des centaines de vélos réparés, des nouveaux.lles bénévoles, des balades, des revendications, des projets loupés et réussis... Et si vous n'étiez pas là, on vous a fait une petite vidéo qui compile les grands moments de l'association en 2020.
 
L'association vous souhaite une belle année 2021, avec une santé de fer et de belles pistes cyclables.

Couverture de la presse sur l'association en 2020

En ce début d'année 2021, l'heure est au bilan ! Pendant l’année écoulée, nous avons fait parler de nous ! Souvent, grâce à votre mobilisation. Ces articles dans les journaux sont importants et permettent de montrer que le vélo évolue à Marseille. Nous vous proposons une petite rétrospective de l’association dans la presse écrite en 2020. Faire ce point est aussi l'occasion de nous demander comment mieux communiquer dans le futur sur les actions de l’association afin de permettre à plus de marseillais d'être informés de l'actualité autour du vélo.

Sur l’année, 64 articles de presse ont mentionné le Collectif Vélos en Ville, que ce soit en interviewant directement des membres de l’association, en couvrant certaines de nos actions ou en mentionnant le collectif lors d'événements forts sur le vélo à Marseille.

Les principaux journaux qui nous ont couvert sont La Provence (27 %), Gomet (14 %) et La Marseillaise (12,5 %). Deux tiers d'entre eux se concentrent sur Marseille et ses particularités cyclables en accentuant par exemple le sentiment d'insécurité des cyclistes.
De manière compréhensible, les enjeux nationaux sont moins traités. Cela ne doit pas faire oublier que les problématiques et les actions marseillaises s'inscrivent aussi dans une dynamique nationale voire européenne ou internationale. C'est le cas du plan vélo qui prend régulièrement exemple nos pays voisins pour nous fixer des objectifs (comme les taux d'utilisation du vélo ou le taux de continuité des pistes cyclables).
 
tableau revue de presse 2020
L’année a surtout été rythmée par trois temps : de mi-janvier à mi-février, de fin avril à fin juin et de mi-septembre à mi-octobre (voir le schéma qui représente le nombre d’articles par semaine ci-dessus).
Nous remarquons que certaines thématiques sont constamment couvertes lors de ces périodes. Il s'agit du placement du vélo au centre des débats politiques (la campagne des municipales, le plan vélo métropolitain, le lancement du « coup de pouce vélo ») et du suivi des effets du confinement et du dé-confinement sur le développement de son utilisation.
En plus de ces trois moments, d’autres événements ont été relayés comme la projection d'un film autour d'un voyage à vélo et la Fête du Vélo (finalement annulée, mais qui va revenir encore plus forte cette année). Puis, la mise en œuvre du forfait « mobilités durables » et les conclusions du baromètres des villes cyclables de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) ont eu un impact médiatique certain.  
L'événement le plus couvert (avec 62 % des articles) concerne la création puis la suppression de la piste cyclable du Prado. Le Collectif s’est en effet fortement mobilisé pour alerter l’opinion sur ce point, et les journalistes ont été au rendez-vous En effet, cette piste née pendant le confinement a été soudainement supprimée dans la nuit du 25 au 26 mai, sans concertation et au motif, fallacieux, qu'elle n'était pas assez fréquentée. S'en est suivie la tenue d'une déambulation de cyclistes dans la ville, action de protestation menée par le Collectif et qui s’est soldée par quelques moments « piquants » avec les forces de l’ordre peu portées sur le vélo.

Au-delà du relai de ces événements ponctuels, la couverture par la presse des enjeux politiques est centrale, avec 58 % des articles qui traitent de ces aspects. En cela, les journalistes voient juste, et nous ne cessons de l’affirmer : le développement du vélo passe par une vraie prise de position par nos acteurs politiques.
Ainsi, un cinquième des articles mentionnent le "Plan Vélo métropolitain", prévu pour couvrir la période 2019-2024. Ce dernier est porté par la Métropole en étroite collaboration avec les Départements et les Communes. Il comprend entre autre des axes de travail sur l'utilisation sécurisée du vélo, l'accès au vélo pour tous, la dissuasion des vols de vélos et l'accés au plus grand nombre et l'attractivié du territoire. Devant l'importance du développement de l'usage du vélo pour nos déplacements en ville, il est important de rendre les objectifs et les moyens de ce plan plus visibles afin d'informer les collectivités et de les amener à s'impliquer de manière opérationnelle.
Et un cinquième des articles mentionnent la mobilisation du Collectif lors des municipales, un moment phare de l'année 2020 et qui a déjà permis d'apporter des changements pour la ville. Cette démarche sera certainement reconduite avec la tenue des élections départementales et régionales en 2021.

Cependant, quelques points absents de cette revue de presse ont retenu notre attention.
Tous ces moments forts ont marqué la vie de l’association, et du vélo à Marseille : mais nos actions se sont déroulées toute l’année. Une bonne résolution pour l’année prochaine serait d’attirer davantage l’attention sur nos actions à destination des cyclistes et des marseillais ! Mais nous en  profitons pour vous rappeler que nous relayons maintenant davantage nos événements ponctuels et réguliers sur les réseaux sociaux.
Nous ne pouvons que constater que la dimension militante et bénévole de notre association est  peu visible dans la presse. Or l'association existe grâce à l'engagement de ces derniers. Merci à tou.te.s ceux.elles qui s'engagent à nos côtés, ponctuellement ou tout au long de l'année ; et pour ceux qui hésitent encore, rejoignez-nous !

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram & LinkedIn) ou abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour ne rien manquer de l'actualité autour du vélo à Marseille et en général, et des dernières actions menées par le Collectif. Informez-vous, commentez et partagez nos pages avec vos réseaux.

Retour et fin des procès verbaux suite à la déambulation du 28 mai

Coronapiste du Prado acte 6.

A nouveau, nous revenons vers vous pour vous faire le retour des procès-verbaux délivrés, à tort, lors de la déambulation du 28 mai, appelée par le Collectif Vélos en Ville pour protester contre le retrait de la coronapiste, installée seulement 5 jours avant, sur l'Avenue du Prado. Il y a trois adhérent.e.s qui ont souhaité contester les procès verbaux (PVs) qui leur ont été délivrés et nous les avons assistés dans leurs démarches.

Et bonne nouvelle : trois PVs contestés, trois PVs supprimés !

Nous remercions tout.e.s celles.eux qui ont contribué à la cagnotte, initiative d'un.e adhérent.e, pour soutenir nos camarades.

Retenons de cet épisode à vocation militante mais quand même joyeux, et dans le strict respect des consignes sanitaires en vigueur à l'époque, que les pouvoirs publics se sont comportés d'une manière choquante, en nous lançant du gaz lacrymogène et nous empêchant ainsi d'avancer, provoquant un rassemblement pour lequel ils nous ont ensuite verbalisés. La suppression des PVs est la moindre des choses que nous pouvions attendre.

Espérant que notre prochaine déambulation trouvera une réponse plus appropriée des pouvoirs publics !

Le local se transforme en point relais des « boites de Noël solidaire »

boitedenoelQu'est ce que c'est ?
Les boites de Noël, c’est une initiative citoyenne bénévole et solidaire initialement lancée par Mélanie Dulize dans le Nord de la France. Elle provoque un véritable buzz sur les réseaux sociaux et des groupes Facebook se constituent localement pour communiquer sur l’évènement. Le principe : ouvrir des points de collectes au plus proche des habitants et redistribuer les dons des particuliers aux associations de proximités (exemple pour Marseille : Le Secours Polulaire, 13 Egaux et on se gèle dehors).
Un beau geste, à la fois simple et fort en cette période compliquée pour tous. Vous retrouverez les informations sur la page facebook des "boites de Noël à Marseille et alentours".

Comment participer ?
Le local du Collectif Vélos en Ville devient point de collecte de cette initiative. Les autres points de collecte sont disponibles sur ce lien.
Les particuliers, les écoles, les entreprises peuvent y déposer leurs boites cadeaux jusqu’au 20 décembre 2020 en respectant les consignes suivantes :
  • Emballer la boite comme un cadeau de Noël  (emballer séparement le haut et le bas de la boite pour qu’ils puissent être ouvrable au cas où Vigipirate oblige… ) ;
  • Respecter le format « Boite à Chaussures » pour plus d'équité dans la distribution ;
  • Préciser sur le cadeau Homme, Femme, Garçon, Fille les âges … Vous pouvez même faire des toutoubox qui feront très plaisir aux SDF ;
  • Venir déposer la boite à un point de collecte. Si vous souhaitez venir le déposer dans notre local, n'oubliez pas de regarder les horaires d'ouvertures des permanences !

 

Fin d'année 2020 : appel aux dons !

dductiondons2019
Vous souhaitez faire un don à l'association et ainsi apporter votre soutien à nos actions pour la promotion du vélo ?
 
Cela tombe bien, en cette fin d'année, vous avez la possibilité d'aider votre association favorite en lui faisant un don ! Ce dernier, peu importe son montant, nous sera précieux pour développer les actions de nos commissions et par conséquent contribuer à rendre la cité phocéenne toujours plus cyclable, même s'il y a du boulot, on en convient...

De plus, si vous ne le saviez pas, en faisant un don à une association d'intérêt général, vous pouvez bénéficier d'une déduction d'impôt à hauteur de 66% du montant de votre don. Alors n'attendez plus, filez nous un coup de pouce et participez activement au développement du vélo dans notre belle ville.
 
Pour ce faire, rien de plus simple, c'est l'affaire de quelques clics et ça se passe ici !

Reconnaissance éternelle !

Bienvenue aux deux nouvelles services civiques !

Deux nouvelles services civiques ont rejoint l'association début novembre pour une durée de 6 mois :
 
ophélieBonjour ! Je m'appelle Ophélie et je viens d'être diplômée d'un Master en Droit des Affaires que j'ai suivi en alternance.

C'est en voulant encourager certains de mes collègues à se tourner vers des formes de mobilités alternatives à la voiture individuelle, que j'ai commencé à donner une place au vélo dans mon quotidien, en tant que moyen de transport. Mon objectif était de les accompagner au changement et pour cela je devais comprendre leurs craintes et attirer leur attention sur les liens avec la qualité de vie et l'environnement.

J'ai pris goût à cette liberté que le vélo offrait, et j'ai poursuivi les sorties avec pendant les week-ends.  J'ai plus de kilomètres au compteur en tant que cycliste qu'en tant que conductrice d'une voiture ! Pour ne pas m'arrêter là et parce qu'il est important de rêver, mon projet est de partager un long voyage à vélo sur un autre continent.
Avec ce service civique, je souhaite entre autres comprendre le fonctionnement d'une association et me constituer une base de connaissances et de compétences pluridisciplinaires que je pourrai à nouveau mobiliser.

Au plaisir de vous rencontrer, pour parler de vélo, mais aussi de musique, de broderie, de tatouages … !

 
adeleBonjour, je suis Adèle,  jeune diplômée d’école d’architecture et  cycliste convaincue depuis 2 ans  !
 
À l’origine par soucis économique puis pour le plaisir de pédaler, le vélo a pris une place de plus en plus
importante dans mon quotidien. Je suis curieuse et j’aime voyager et cet été j’ai enfin sauté le pas : je me suis lancée le défi de partir seule à vélo pendant une semaine le long du canal des deux mers. Défi.
relevé ! Ce qui m’a donné l’envie d’être encore plus autonome et de développer mes compétences en mécanique.

Au cours de mes études, j’ai eu l’occasion d’habiter à Hambourg où j’ai pris conscience du retard que nous avions en France sur le développement de la pratique du vélo. Plus spécifiquement, je me suis rendu compte du rôle de l’aménagement urbain dans  la stratégie de mobilité d’un territoire. Depuis, je m’efforce d’intégrer mes expériences de cycliste dans ma profession.
 
Après 5 ans d’études intenses, j’ai choisi de prendre un temps pour réfléchir à mon projet professionnel de manière active en m’engageant dans un service civique. Me voilà partie pour 6 mois d’aventure avec le Collectif Vélos en Ville.  À travers les nombreuses casquettes de l’association, j’espère découvrir et expérimenter d’autres manières de développer les mobilités douces sur un territoire notamment du point de vue des usagers.

Avec Ophélie, nous arrivons en renfort au sein de la Commission Communication du collectif pour les 6 prochains mois. A bientôt au local !

Retour sur les procès verbaux suite à la déambulation du 28 mai !

Coronapiste du Prado acte 5.
 
Nous vous faisons le retour des procès-verbaux délivrés, à tort, lors de la déambulation du 28 mai, appelée par le Collectif Vélos en Ville pour protester contre le retrait de la coronapiste, installée seulement 7 jours avant, sur l'Avenue de Prado.

Sept déambulant.e.s se sont manifesté.e.s auprès de l'association comme ayant été verbalisé.e.s et nous les avons assistés à contester ces prunes, lorsqu'ils ont souhaité faire ainsi. Au jour actuel, trois personnes continuent de contester leurs procès verbaux.

L'association rappelle que cette déambulation s'est tenue dans le respect des gestes barrières applicables ce jour-là : port du masque et distanciation d'un mètre entre les cyclistes. Ce sont les forces de l'ordre qui, subitement et sans justification, ont empêché l'avancé des déambulant.e.s provoquant un rassemblement pour lequel elles ont ensuite verbalisé des individus. D'autant plus que le Conseil d'Etat a invalidé l'infraction à partir du 31 mai, fondement de ces verbalisations, car au moment de notre déambulation, le Haut Conseil de la santé publique ne préconisait aucune restriction de la circulation dans l'espace public tant que les gestes barriers étaient respectés.

Le Collectif Vélos en Ville soutient totalement nos adhérent.e.s dans leurs contestations ainsi que l'initiative d'un.e adhérent.e qui a mis en place une cagnotte pour assister ceux qui contestent leurs PVs avec les coûts de la procédure. La cagnotte passe par notre page Hello-Asso mais la totalité des dons seront réaffectés à cette cause. Pour contribuer : [lien]

Coups de Pouce : toutes les informations !

coups de pouce
LES COUPS DE POUCE
 
Le Collectif Vélos en Ville est partenaire du programme Coup de Pouce vélo, aide financière de l'État pour encourager la pratique du vélo ! Dans notre association, vous pouvez donc bénéficier de deux aides complémentaires :
 

 

Création d'une commission juridique

Durant la réunion du 24 juin, le Conseil d'Administration du Collectif Vélos en Ville a voté la création d'une huitième commission au sein de l'association : la Commission juridique. Discutée depuis pas mal de temps, cette commission juridique a vocation à protéger et soutenir les adhérent.e.s lors d'incidents qui peuvent se produire lors des déplacements à Marseille.

La mission et le rôle exact de la Commission juridique sont à délimiter mais parmi les propositions déjà lancées nous avons :

- rédaction de fiches sur les droits et obligations des cyclistes ;
- mise en place d'une permanence juridique ;
- conseil d'un.e ami.e policier.e bénévole;
- développer la relation de l'association avec la Préfecture de police et continuer les actions menées avec elle.

Si l'on vous a volé votre vélo, si vous avez expérimenté la " bienveillance " des conducteur.euse.s marseillais.es, si vous avez déposé une plainte liée à votre vie de cycliste, ou si vous êtes tout simplement intéressé.e  par ce genre de question et que vous voulez participer à la vie de la commission, ANNULE venez nous rencontrer le mercredi 22 juillet à 19h00 au Jardin du Pharo (à l'entrée) ANNULE. N'hésitez pas à contacter Sophia (référente de la commission) pour plus d'informations (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Pour ceux.lles qui ne pourraient pas venir, nous présenterons à la rentrée notre fonctionnement pour l'année à venir.

N'hésitez pas à nous communiquer vos mésaventures à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour nourrir notre réflexion !

Assemblée Générale du Collectif 2020

Le confinement lié au COVID-19 nous ayant empêché de tenir notre Assemblée Générale (AG) le 18 mars, c'est jusqu’au 6 juin 2020 que se déroulera le processus d'AG dématérialisée.

Cette Assemblée générale est importante car elle permet non seulement de renouveler notre Conseil d’Administration (CA) mais aussi  d’échanger sur le bilan et le futur de l’association. Vous trouverez toutes les informations actualisées du processus sur présente page.  Vous pouvez d’ores et déjà consulter les documents soumis à l’Assemblée générale sur cette page (lien en bas).

Vous pouvez poser vos questions sur ces documents en nous adressant un courriel à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. jusqu’au 31 mai. Les réponses seront disponibles au fur et à mesure sur cette page.

Vous pouvez également candidater pour être administratrice ou administrateur de l’association en envoyant votre candidature avant le 1er juin avec votre profession de foi (selon le modèle dans les documents de l’AG) à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Si vous avez déjà candidaté pour l’Assemblée générale prévue le 18 mars 2020, il vous faut à nouveau candidater. Les candidatures seront publiées sur cette page à partir du 4 juin.

Pour les votes sur les rapports et pour l’élection du Conseil d’administration, compte tenu des règles de distanciation physique, nous avons opté pour la distanciation temporelle : le vote se fera sur place, au local du Collectif Vélos en Ville, 24 rue Moustier 13001 Marseille, le 6 juin sur trois plages horaires distinctes :
  • 12h-14h
  • 16h-18h
  • 18h30-20h30
en présence d’au moins un membre du conseil d’administration actuel de l’association et d’au moins un observateur extérieur au conseil d’administration actuel.

Attention : Ne peuvent voter que les adhérents à jour de cotisation : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Chaque votant pourra être porteur d’une procuration que vous retrouverez dans les documents de l’assemblée générale sur cette page.

Le dépouillement aura lieu le 6 juin après la clôture du vote. Les résultats seront diffusés sur notre site internet le 8 juin.
 
Cette Assemblée générale ne sera pas suivie du traditionnel repas partagé. Désolé, mais cela n’est que partie remise.

Merci de votre participation à cette AG un peu particulière.

Le Conseil d'administration du Collectif Vélos en Ville
 
 
Liste des documents

Ordonnance gouvernementale
ECOX2008178R « portant adaptation des règles de réunion et de délibération des assemblées et organes dirigeants des personnes morales
Formulaire de candidature 2020 (avec profession de foi) : Si vous avez déjà candidaté pour    l’assemblée générale du 18 mars 2020, il vous faudra à nouveau candidater.
Professions de foi de tous.tes les candidats au C.A
 
Documents soumis au vote de l'AG :
 
Rapport d’activité 2019
Programme d’activité 2020
Bilan financier 2019
Renouvellement partiel du Conseil d'administration : liste des candidats avec leur profession de foi (à partir du 4 juin)

Documents non soumis au vote de l'AG :
   
 Lettre du trésorier
 
 
Liste des candidats à l'éléction de 2020 :

- Stéphane Coppey

- Jules Delbart

- Thomas Chaussade

- Mathilde Bourbouze

- Teddy Kühn

- Emilien Schultz

- Nadîya Mosbah

- Sophia Harris

- Paul Marie Guyon

 
Les documents sont disponibles à cette adresse : https://nuage.velosenville.org/index.php/s/dXcR3Pf9qkctFat

Communiqué de presse : Oui, on a bien dit vélo !!!

Vous avez dit Vélo !!! C’est sous ce titre que la confédération des CIQ de Marseille titre son dernier communiqué de presse clairement anti-vélos. Certains y voient un affront, un scandale et d’autres une maladresse supplémentaire de la part des CIQ.

Le Collectif Vélos en Ville, qui fait participer les usagers de la bicyclette aux décisions de la ville puis de la métropole depuis 24 ans, ne croit pas à cette maladresse. Le Collectif Vélos en Ville côtoie depuis bien longtemps les différents CIQ de la ville et a donc sa propre opinion de ceux-ci.

Notre association ne croit pas que l’ensemble des CIQ de la ville regroupés en fédération et en confédération partage l’avis du rédacteur de ce communiqué de presse.

Notre association ne croit pas que l’ensemble des CIQ a pu donner son avis sur l’opportunité d’écrire de telles inepties dans un communiqué de presse.

Ce communiqué de presse est d’ailleurs assez explicite puisqu’il indique qu’il a été rédigé sous l’impulsion de la fédération des CIQ du 7ème arrondissement.

Notre association ne croit pas non plus que tous les CIQ du 7ème arrondissement partagent l’avis du rédacteur de ce communiqué de presse. En revanche, elle a bien identifié depuis bien longtemps déjà des réticences au changement qui ont ralenti la réalisation de la piste cyclable de la Corniche d’une quinzaine d’années.

Enfin, notre association ne veut pas croire que l’ensemble des CIQ pense être plus compétent que tous les décideurs des centaines de villes du monde de Oakland à Berlin, en passant par Montpellier et Bogota qui ont décidé de mettre en place des aménagements cyclables dit tactiques ou temporaires. Plus compétent en urbanisme qu’une agence de l’état (le CEREMA) dont c’est le travail depuis des décennies, plus compétent que les services de la métropole à qui on ne peut pas reprocher de ne pas connaître le terrain et enfin plus compétent qu’une association d’usagers du vélo et des 15 000 cyclistes qui prennent leur vélo tous les matins pour aller travailler à Marseille (INSEE 2017).

A moins que l’ensemble des CIQ n’ait perdu la tête.

Nous pensons en revanche que les marseillais et les marseillaises sont désormais convaincus du bien fondé des mobilités actives que sont la marche à pied et le vélo pour améliorer leur cadre de vie.

C’est pour tout cela que nous ne répondrons pas, point par point, aux inepties contenues dans ce document, a moins qu’on ne nous le demande.
 

Le président du Collectif Vélos en Ville

Verbalisations à vélo : soyons clair !

piste cyclable Depuis le début du confinement, de nombreuses informations, parfois divergentes, s'étalent dans les médias : a-t-on le droit d'utiliser le vélo comme moyen de transport durant la durée du confinement ? Et si oui, pour quelles raisons ?
 
Dès le départ, la loi est claire : elle ne restreint pas le vélo comme moyen de déplacement, seulement les motifs de sortie. Et pourtant les communications institutionnelles mettent à mal la clarté de la place du vélo durant le confinement. Dès lors, c'est la mise en application de la loi qui en pâtit : la FUB (Fédération Française des Usagers de la Bicyclette), alerté par plusieurs verbalisations injustifiées de cyclistes, se voit contrainte de saisir le Conseil d'État. Dans son ordonnance du 30 avril 2020, le Conseil d'État a estimé que le gouvernement ne s'était pas positionné clairement sur la question, entrainant par la suite de nombreuses verbalisations.
 
Il est donc tout à fait légal d'utiliser le vélo pour tous les déplacements autorisés pendant le confinement.
 
Si vous connaissez des personnes ayant été verbalisée de manière abusive pour l'usage du vélo pendant le confinement, vous pouvez contester la démarche sur https://www.antai.gouv.fr/
 
 

Communiqué de presse - Mesures cyclables postconfinement

 Communiqué de presse

Pour un déconfinement qui ne soit pas une déconfiture


Même si elle possède quelques savants fous, Marseille ne fait pas exception face à la pandémie de Covid-19 qui sévit partout sur la planète. Ses habitants, eux aussi, doivent respecter pour quelque temps encore le confinement et devront respecter pendant longtemps également la distanciation physique pour éviter que le virus ne se propage.

Ce qui fait en revanche la singularité de notre ville, c’est bien l’aménagement de son espace public, c’est-à-dire à 95 % celui de l’aménagement de la rue.

Il n’existe pas d’autre ville en France où les trottoirs sont à ce point exigus que l’on doive bien souvent, pour croiser un autre piéton, lui céder le passage. Les voitures ont à ce point envahi la ville que ses trottoirs se retrouvent réduits à peau de chagrin. Et bien que moins larges que ces automobiles, ils doivent encore accueillir leur stationnement, pourtant illégal, mais en complicité avec la mairie.

Le cycliste n’en est pas pour autant mieux loti. Exclu de fait des trottoirs et c’est bien normal, il doit partager la voirie avec les automobiles. Autant dire, tenter d’utiliser ce qui lui reste pour se déplacer, car il ne va pas tenter le rapport de force. Là aussi, notre ville a su montrer sa singularité en recevant plusieurs fois des récompenses comme capitale de la voiture ou pire ville pour le vélo.

Alors que la ville de Grenoble a comptabilisé qu’il faudrait retirer 100 000 des 250 000 grenoblois qui prennent les transports en commun tous les jours pour pouvoir respecter la distanciation physique, comment la ville de Marseille, elle, envisage de transporter les 850 000 marseillais et marseillaises voire les 2 millions de métropolitain.e.s ?

À Marseille plus qu’ailleurs, il est nécessaire, comme l’a demandé la ministre Elisabeth Borne, d’aménager la ville afin d’étendre la cyclabilité et la marchabilité, nécessaires à la distanciation physique. De telles démarches ont déjà débuté depuis plus d’un mois dans plusieurs villes du monde et certaines villes françaises prennent des mesures, comme à Montpellier le 13 avril ou en région Île-de-France avec l’annonce par sa présidente d’une enveloppe de 300 millions d’euros programmés.

À Marseille plus qu’ailleurs, il est nécessaire que la métropole et la mairie mettent en place rapidement des mesures permettant la marche à pied et le vélo pour éviter que la ville ne replonge dans une deuxième vague d’épidémie. C’est pourquoi le Collectif Vélos en Ville a proposé à la métropole et à la mairie un cahier de propositions de mesures à mettre en œuvre et les invite à une collaboration le plus rapidement possible avec lui pour éviter une nouvelle déconfiture dans la gestion de cette pandémie et une nouvelle vague comme le fut la peste de 1720.

À Marseille plus qu’ailleurs, la peste est devenue la voiture individuelle.


Même fermé, le collectif Vélos en ville est solidaire avec les cyclistes.

atelier, vélo, solidaire, marseillePendant ce confinement, vous êtes nombreux•ses à continuer de devoir travailler ou de vous déplacer. Au-delà de son aspect économique et écologique, le déplacement à vélo permet d'être autonome et de respecter les mesures de distanciation sociale.

Pour vous aider au mieux à continuer à vous déplacer en vélo dans les prochaines semaines, le Collectif Vélos en Ville est solidaire :
   
- Solidaire des réparateurs vélos et des vélocistes qui continuent à travailler  : n'hésitez pas à contacter Allo mécano vélo ou un vélociste (Cyclable, Roadart , SteedyShop ou Vélos Sapiens) sur réservation.

- Solidaire de nos adhérent•e•s : les bénévoles de l'atelier se mobilisent pour faire des télé-diagnostics. Vous pouvez envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. qui fera suivre aux bénévoles disponibles pour convenir avec vous d'un point téléphonique ou d'appel visio afin de regarder le problème mécanique de votre vélo et d'envisager avec vous des solutions au cas-par-cas.

- Solidaire des personnels soignants et activités indispensables sous tension :  si vous avez un problème difficile à résoudre compte tenu de votre situation (peu de disponibilité, etc.), n'hésitez pas à envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour voir si nous pouvons trouver une solution. Si vous voulez aider, vous pouvez aussi prêter votre vélo sur le site : https://www.desvelospourlhosto.fr/

- Solidaire des non-cyclistes qui souhaiteraient le devenir : retrouvez nos vélos d'occasion remontés sur Leboncoin, à venir chercher à l'atelier.

Nous essayerons de répondre rapidement. Cependant, nous sommes actuellement dans un fonctionnement dégradé en raison des conséquences économiques et logistiques de l'épidémie. Veuillez nous excuser en cas de difficultés de communication.

Communiqué de presse de la FUB - Restez chez vous !

Communiqué de presse de la FUB - 17 mars 2020
 
Restez chez vous ! Pour les déplacements  absolument obligatoires, envisagez la solution vélo : efficacité, santé et distanciation.

Crise  du  Covid-19  :  la  Fédération  française  des  Usagers  de  la  Bicyclette  (FUB)  appelle  au  civisme  et  à  la  bienveillance. C’était une évidence pour elle, autant en termes de responsabilité que d’exemplarité : la FUB a tenu son conseil d’administration (16 administrateurs + 5 intervenants) 100 % à distance dès samedi 14 mars, et a placé l’ensemble de ses 12 salariés en télétravail dès lundi 16 mars au matin. Conformément  aux  instructions  officielles,  les  déplacements  doivent  être  réduits  autant  que  possible  et  se  limiter à ceux indispensables.
 
Néanmoins, la FUB souhaite rappeler que, y compris en termes de lutte contre le Covid-19, l’usage du vélo est la meilleure solution pour de nombreux déplacements, notamment ceux de moins de 7 kilomètres. Ainsi, la bicyclette permet par exemple aux soignantes et aux soignants de respecter leur distanciation en leur évitant les transports en commun, tout en effectuant une activité physique minimale bénéfique autant à leur santé mentale que physique.Afin d’éviter tout accident, et ainsi ne pas contribuer à la charge du système de santé français, la FUB appelle :
 
1. Les automobilistes à faire preuve de prudence et de bienveillance envers les piétons et cyclistes, et notamment en ralentissant (1)  et en respectant le mètre de distance latérale minimale à observer en cas de dépassement (1m50 hors agglomération), ainsi qu’en veillant aux cyclistes lors des ouvertures de portières.
 
2.  Les  cyclistes  à  veiller  à  l’état  technique  de  leur  vélo  (freins,  pneus,  éclairage  actif  et  passif),  à  s’habiller  en  couleurs claires ou vives si le trajet comporte des zones mal éclairées, et plus généralement à être visibles et prévi-sibles. Et ne pas oublier leurs certificats de déplacement pour faciliter le travail des forces de l’ordre.
 
3. Les professionnels du vélo à continuer à assurer l’entretien des vélos pour celles et ceux qui en ont besoin, notamment les soignantes et les soignants. (Prise de rendez-vous et échange avec le technicien tant que possible par téléphone.)
 
4. Les responsables des ressources humaines et les responsables opérationnels à encourager l’usage de la bicy-clette, a fortiori quand ce mode de déplacement peut se substituer aux transports en commun. (1) Code de la route R 413-17-1°Créée  en  1980,  la  FUB,  Fédération  française  des  Usagers  de  la  Bicyclette,  fédère  plus  de  340  associations  dans  toute  la  France. Elle agit pour apporter des réponses concrètes aux préoccupations quotidiennes des cyclistes et promouvoir l’usage du vélo comme mode de déplacement quotidien, économe en espace, en énergie et bon pour la santé.
 
CONTACTS PRESSE
Anne-Sybille Riguidel;  Chargée des relations presse ; Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ;Tél. 06 32 10 26 38
Olivier Schneider; Président FUB;  Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Tél. 06 16 09 12 29
Perrine Burner; Chargée de communication; Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Tél : 03 88 76 70 86

Nous aider pendant le confinement : faites des recherches solidaires !

Le Collectif Vélos en Ville est maintenant présent sur Qwant Causes ! Qwant est un moteur de recherche français qui respecte la vie privée de ses utilisateurs. Il propose un service « Qwant Causes » qui permet, à ceux et celles qui le souhaitent, de donner plus de sens à leurs recherches : chaque recherche permet à son utilisateur de générer des Qoz (entendons causes) qui seront reversés sous forme d’argent à l’association de votre choix, grâce aux publicités présentes sur chaque moteur de recherche. 

Alors pendant ce confinement, quoi de mieux que de rechercher la meilleure recette de tiramisu tout en aidant une association ? Ça vous tente ? Alors on vous explique comment en trois étapes !

1 : activez le service Qwant Causes
2 : choisissez l’association de votre choix (en l’occurrence, le Collectif Vélos en Ville) et mettez la en favoris
3 : activez le don de Qoz à votre association favorite
 
Qwant Causes, vélos en ville, marseille, solidaire

Première étape :Activer le service Qwant Causes
Pour ce faire, il faut aller sur l’adresse suivante (cliquez sur ce lien) et activer le bouton en haut à droite Qoz (numéro 1). Dès lors, toutes vos recherches générerons des Qoz (grâce à la publicité)

Deuxième étape : Mettre son association en favoris
Faites une recherche du Collectif Vélos en Ville sur ce moteur de recherche ou cliquer sur ce lien. Dès que vous arrivez sur cette page, il fait cliquer sur « ajouter aux favoris Qoz » (image ci-dessous).
Qwant Causes, Collectif Vélos en Ville,

Qant Causes, Collectif Vélos en VilleTroisième étape : Activer le don de Qoz à votre association favorite
Pour cela, vous devez cliquer sur l’icône entre le bouton connexion et le bouton d’activation des Qoz. Il s’agit de votre compteur de Qoz (numéro 3 sur le premier schéma). Quand vous cliquez dessus une fenêtre s’ouvre à droite. Vous devez à ce moment là, sélectionner « l’une de vos associations favorites », un menu déroulant apparaît et vous pouvez sélectionner « Collectif Vélos en Ville ».


Et voilà ! Vous pouvez fermer la fenêtre à droite et vous rendre sur Qwant.com pour faire vos premières recherches et récolter des Qoz ! N’oubliez pas de mettre de mettre ce moteur de recherche en favoris ou en page d'accueil, pour y accéder plus facilement lors de vos prochaines recherches, voir de le mettre sur votre téléphone intelligent, tablette numérique et montre connectée !

Fermeture de l'atelier et report des activités

Bonjour à tous et à toutes,
 
Comme vous le savez, depuis janvier 2020, une épidémie du coronavirus s'est propagée. Le samedi 14 mars 2020, la France est passée en stade 3 de l'épidémie, et a dû fermer, jusqu'à nouvel ordre, "tous les lieux recevant du public et n'étant pas indispensables à la vie du pays". Le lundi 16 mars, le Président de la République a demandé aux français de rester chez eux.
 
Face à ce contexte exceptionnel et aux responsabilités individuelles et collectives qui nous incombent tous, le Collectif Vélos en Ville a décidé de fermer l'atelier d'auto-réparation et de reporter les diverses activités de l'association. En effet, les contraintes liées au virus ne nous permettent pas de pouvoir continuer ces activités sans mettre en danger le plus grand nombre.
 
Concernant le report de ces activités, nous vous tiendrons informés dès que nous aurons plus d'informations sur la situation.
 
Dès lors, les activités suivantes sont temporairement arrêtées :
  • L'atelier d'auto-réparation, dont la vente de pièces et de vélos ;
  • La Vélo-école ;
  • A Vélos les Minots ;
  • La vente de pièces et de vélos ;
  • Les ateliers hors les murs ;
  • La collecte à domicile de vélos ;
 
Prenez soin de vous,